Wall Street finit en baisse, le plan pour Chypre inquiète

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les gains enregistrés en début de séance à Wall Street n'auront pas tenu longtemps, les marchés d'actions américains terminant en baisse, les investisseurs craignant que les modalités du sauvetage financier de Chypre constituent un lourd précédent.

Le principe d'une taxation des dépôts bancaires de plus de 100.000 euros inquiète les opérateurs qui se demande désormais si cette méthode ne sera pas réutilisée dans d'autres cas en zone euro.

Dans un entretien accordé à Reuters et au Financial Times, le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a déclaré que le plan de sauvetage élaboré pour Chypre constituait un nouveau cadre de résolution des difficultés bancaires dans la zone euro et d'autres pays pourraient devoir restructurer leur secteur bancaire. "L'incendie en Europe n'est pas éteint, même s'il a été circonscrit", a comment John Carey, gestionnaire de portefeuille chez Pioneer Investment à Boston.

"Il risque d'y avoir un certain malaise si ces problèmes persistaient ou si la situation échappait à tout contrôle."

L'accord a conclu une journée de négociations tendues à Bruxelles entre Nicos Anastasiades, le président chypriote, et les dirigeants de la "troïka" composée de la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.

Le texte, approuvé peu après par les ministres des Finances de la zone euro, prévoit le démantèlement de Popular Bank of Cyprus, dite Laïki, avec à la clé des milliers de suppressions d'emplois, et le transfert à Bank of Cyprus des dépôts inférieurs à 100.000 euros.

Les comptes dont le solde dépasse 100.000 euros seront gelés et utilisés pour payer des dettes de Laïki et pour recapitaliser Bank of Cyprus par le biais d'une conversion en capital.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,44%, 64,28 points, à 14.447,75, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 0,33%, 5,20 points, à 1.551,69 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,30%, 9,70 points, à 3.235,30.

En hausse à l'ouverture, le Dow aura trouvé le temps d'inscrire un nouveau plus haut de séance historique à 14.563,75 tandis que le S&P 500 tutoyait le sien.

Aux valeurs, Dell a gagné 2,61% à 14,51 dollars. Le groupe informatique a confirmé avoir reçu des propositions d'achat de Blackstone Group et du milliardaire Carl Icahn, susceptibles selon lui de déboucher sur "des propositions supérieures" au projet de retrait de la cote de son fondateur, Michael Dell.

Le spécialiste de l'enseignement privé Appolo Group a bondi de 7,10% à 18,25 après avoir annoncé des résultats bien supérieurs aux attentes en dépit d'une baisse des inscriptions.

Ryan Vlastelica, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant