Wall Street finit en baisse

le
0
Wall Street finit en baisse
Wall Street finit en baisse

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont fini en baisse mardi, les inquiétudes relatives aux perspectives économiques et financières de la zone euro reprenant le dessus, mais un rebond en fin de séance a permis aux indices de limiter leurs pertes.

L'indice Dow Jones a perdu 0,59% ou 76,44 points, à 12.932,09 points. Le Standard & Poor's 500 a abandonné 0,43% ou 5,86 points, à 1.363,72 points tandis que le Nasdaq Composite rétrocédait 0,39% ou 11,49 points, à 2.946,27 points.

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a enfoncé ses points bas d'avril que les traders considéraient comme un support technique pour tomber à ses niveaux de début mars.

Les investisseurs boursiers ont le sentiment que les élections en France et en Grèce annoncent une période d'opposition à l'austérité. Ces interrogations viennent s'ajouter aux inquiétudes concernant la croissance aux Etats-Unis et en Chine.

En Grèce, le chef de la Coalition de gauche radicale, Alexis Tsipras, chargé par le président grec de former un gouvernement de coalition, a exclu mardi de se plier aux plans européens de sauvetage et a menacé de nationaliser les banques.

Les marchés craignent en outre un différend franco-allemand sur la façon de résoudre la crise de la dette dans la zone euro après l'élection de François Hollande à la présidence française.

Un proche du président élu s'est toutefois déclaré confiant dans la conclusion d'un compromis franco-allemand sur la croissance.

PRUDENCE

En outre, le cru des résultats du premier trimestre n'apparaît pas exceptionnel. Sur 434 sociétés de l'indice S&P 500 ayant publié leurs comptes trimestriels, 67% seulement ont affiché des résultats meilleurs que prévu, selon les données de Thomson Reuters. Signe de la prudence qui règne, les sociétés qui ont dépassé les attentes, n'ont pas, en général, relevé leurs perspectives de résultats.

"Ces six dernières semaines, ce qui nous tenait, c'était les résultats. Maintenant qu'ils sont derrière nous, l'attention revient sur l'Europe, au moins pour le court terme", résume Randy Warren, responsable de l'investissement chez Warren Financial Service.

David Joy, spécialiste des marchés chez Ameriprise Financial à Boston estime qu'il va y avoir une rotation avec les valeurs de type défensif.

De fait, les valeurs sensibles au cycle économique comme certaines valeurs de consommation ont perdu du terrain (-1,25%).

Electronic Arts a fini en repli de 4,29% à 14,48 dollars. L'éditeur de jeux vidéo a annoncé que le jeu en ligne "Star Wars: the Old Republic", censé concurrencer le géant World of Warcraft d'Activision Blizzard, avait perdu 400.000 abonnés.

McDonald's a cédé 2,05% à 93,55 dollars. Les ventes d'avril à magasins comparables du numéro un mondial de la restauration rapide ont été inférieures aux attentes tant aux Etats-Unis que tous pays confondus.

Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant