Wall Street finit en baisse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sur une note baissière jeudi, la dernière statistique des inscriptions au chômage ne s'étant pas révélée suffisante pour entretenir le train haussier et parer aux prises de bénéfice qui ont touché en particulier les financières, l'un des moteurs du marché ces derniers jours.

L'indice S&P des financières a ainsi perdu 0,78%.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 4 mai, au nombre de 323.000, le plus faible en cinq ans et demi.

"Nous avons eu un mouvement haussier tellement persistant qu'il faut vraiment de sacrées bonnes nouvelles pour garder l'élan", a dit Rick Meckler (LibertyView Capital Management).

"Les inscriptions au chômage ont été un bon chiffre mais ce n'est pas très neuf comme nouvelle. Les investisseurs veulent quelque chose qui témoignent d'une véritable accélération de l'activité économique".

La dynamique haussière de la Bourse repose sur de solides résultats de sociétés et sur une politique de la Réserve fédérale ultra-accommodante, autant d'éléments qui rendent les actions plus attrayantes par rapport à d'autres classes d'actifs, expliquent les analystes.

Ainsi, l'indice S&P-500 affiche un gain de plus de 14% depuis le début de l'année et le Dow Jones de plus de 15%, tandis que le Nasdaq a progressé de 13%. Pour autant, la Bourse n'est pas encore considérée comme étant surachetée, l'indice de vigueur relative du S&P était un peu inférieur à 70.

L'indice Dow Jones a perdu 22,50 points (0,15%) à 15.082,62. Le S&P-500 a cédé 6,02 points (0,37%) à 1.626,67. Le Nasdaq Composite a lâché 4,10 points (0,12%) à 3.409,17. Ce recul met un terme à cinq clôtures record d'affilée pour l'indice S&P-500.

Quelque 440 sociétés de l'indice S&P-500 ont à présent publié leurs comptes. Les bénéfices ont dans l'ensemble largement dépassé les attentes. Ce n'est pas le cas des chiffres d'affaires.

Les variations ont été faibles cette semaine - le S&P n'a gagné que 0,5% au mieux - mais les trois grands indices se sont comportés de telle façon que leur élan haussier semble devoir se poursuivre.

Mais les volumes d'échanges ont été inférieurs à la moyenne, signalant peut-être un manque de conviction des investisseurs.

Aux valeurs, Barnes & Noble a bondi de 24,25% à 22,08 dollars. Selon le site internet TechCrunch, Microsoft envisage de racheter l'intégralité des actifs numériques de Nook Media, filiale de l'éditeur.

Microsoft a cédé 1% à 32,66 dollars.

News Corp a gagné 4,5% à 33,29 dollars. Le groupe de médias a fait état mercredi de résultats en hausse au titre de son troisième trimestre clos le 31 mars, grâce à la croissance de ses réseaux câblés et à l'acquisition d'une participation de contrôle dans Sky Deutschland.

Angela Moon, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant