Wall Street finit en baisse avant les résultats

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en baisse lundi dans des volumes d'échanges faibles, alors que règne parmi les investisseurs un climat d'inquiétude sur la croissance mondiale et les résultats du troisième trimestre, dont la publication débute mardi aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 26,50 points sur la séance (-0,19%), à 13.583,65 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 5,05 points, soit 0,35%, à 1.455,88 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 23,83 points (-0,76%) à 3.112,35 points.

Les inquiétudes concernant la santé de l'économie mondiale ont repris le dessus après que la Banque mondiale a revu à la baisse sa prévision de croissance en Extrême-Orient. Le ralentissement de l'économie chinoise pourrait s'aggraver et durer plus longtemps que ce que prévoient la plupart des analystes.

La prudence est également de mise en raison de l'imminence de l'ouverture de la nouvelle saison des résultats, dont le coup d'envoi sera donné mardi par Alcoa (+0,33%). Les analystes s'attendent à une baisse des bénéfices de 2,4% par rapport aux résultats du troisième trimestre de l'année précédente, ce qui marquerait alors un premier recul en trois ans.

"Il y a peu de chances d'avoir des surprises, commente Scott Wren, de Wells Fargo Advisors. On devrait observer de plus faibles performances un peu partout".

Plusieurs groupes ont d'ailleurs déjà prévenu que leurs trimestriels risquaient de ne pas être à la hauteur des attentes. Selon des données Thomson Reuters, 91 groupes de l'indice Standard & Poor's 500 ont émis des prévisions négatives, contre 21 prévisions positives.

Aux valeurs, Apple a perdu 2,2% au Nasdaq après l'annonce d'une grève sur un site chinois de Foxconn où l'iPhone est fabriqué.

A la hausse, l'action Netflix a bondi de 10,45% sur la séance après que Morgan Stanley a relevé sa note sur le groupe.

Le titre UnitedHealth Group prenait également 0,82% après avoir annoncé le rachat de 90% d'Amil Participacoes, premier assureur-maladie privé au Brésil, pour 4,9 milliards de dollars (3,78 milliards d'euros).

Catherine Monin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant