Wall Street finit en baisse après prises de bénéfice

le
0

* Le Dow Jones perd 0,96%, le S&P-500 1,25%, le Nasdaq 2,60%

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 4 avril (Reuters) - Wall Street a finalement terminé en baisse vendredi, plombée par des prises de bénéfices, notamment sur les valeurs du Nasdaq, qui ont plus qu'effacé des gains initiaux favorisés par un rapport sur l'emploi au mois de mars rassurant sur la solidité de la reprise américaine.

Les valeurs biotech et hightech qui s'étaient stabilisés en début de semaine ont été à nouveau victimes de prises de bénéfice avant le week-end, l'indice biotech du Nasdaq .NBI plongeant de 4,06 % et Biogen Idec BIIB.O l'une des valeurs phare du secteur, dévissant de 4,5%.

"Il y a quelques grands noms dans le lot. Il y a une corrélation très forte à l'intérieur de ces segments", a déclaré Keith Bliss, l'un des dirigeants de Cutton & Co. "Les gérants tendent à traiter ces segments dans leur ensemble plutôt que des valeurs individuellement. Donc cela affecte le Nasdaq et du coup tout le reste (de la cote)", a-t-il ajouté.

Les valeurs américaines avaient ouvert en hausse à la faveur d'un rapport sur l'emploi faisant état de 192.000 créations de postes au mois de mars après 197.000 en février et 200.000 attendues par les économistes interrogés par Reuters. Le taux de chômage est resté stable à 6,7%.

Les créations de postes demeurent ainsi sur un rythme soutenu pour le deuxième mois consécutif, soulignant la solidité de la reprise après un début d'année perturbé par des conditions climatiques rigoureuses. ( ID:nL5N0MW2UG )

"Dans l'ensemble, les intervenants pensent que cela montre qu'il n'y a pas de forme de faiblesse sous-jacente dans l'économie", a dit Kate Warne, responsable de la stratégie d'investissement chez Edward Jones.

"Cela cadre avec la conviction de la plupart des intervenants que l'essentiel de la faiblesse que nous avons constaté antérieurement était due au (mauvais) temps et pas à un véritable changement dans l'économie."

L'indice Dow Jones .DJI a terminé en baisse de 159,84 points, soit 0,96 points, à 16.412,71 points. Le S&P-500 .SPX , plus large, perdu 23,68 points, soit 1,25 %, à 1865,09 points.

Le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 110,014 points (2,60 %) à 4127,726 points, sa plus forte baisse en pourcentage depuis début février.

Le S&P avait auparavant enregistré son troisième plus haut historique en séance de la semaine à 1.897,28 points.

Le fabricant de médicaments génériques Mylan MYL.O a terminé en hausse de 0,77% après que son homologue suédois Meda

MEDAa.ST eut annoncé qu'il l'avait contacté dans le but de l'acheter et ajouté que son conseil d'administration rejetait sa proposition provisoire.

Boeing BA.N envisage d'acquérir Mercury Systems MRCY.O , spécialisé dans le traitement des signaux et des images numériques pour l'industrie de la défense et de l'aéronautique. L'action Mercury a terminé en hausse de 0,57% et celle de Boeing a perdu 1,08%.

(Marc Joanny et Patrick Vignal pour le service français)

 

* Le Dow Jones perd 0,96% après des prises de bénéfice

* Le Nasdaq chute de 2,60%

* Les bourses européennes terminent en hausse

(Actualisé avec précisions, dollar, Europe)

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 4 avril (Reuters) - Wall Street a finalement terminé en baisse vendredi, plombée par des prises de bénéfices, notamment sur les valeurs du Nasdaq, qui ont plus qu'effacé des gains initiaux favorisés par un rapport sur l'emploi au mois de mars rassurant sur la solidité de la reprise américaine.

L'indice Dow Jones .DJI a terminé en baisse de 159,84 points, soit 0,96%, à 16.412,71 points. Le S&P 500 .SPX , plus large, a perdu 23,68 points, soit 1,25 %, à 1865,09 points.

Le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 110,014 points (2,60 %) à 4127,726 points, sa plus forte baisse en pourcentage depuis début février.

Le S&P avait auparavant enregistré son troisième plus haut historique en séance de la semaine à 1.897,28 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a gagné 0,6% et le S&P 500, 0,4%. A cause de sa chute de vendredi, le Nasdaq perd 0,7% sur la semaine.

Les valeurs biotech et hightech qui s'étaient stabilisés en début de semaine ont été à nouveau victimes de prises de bénéfice avant le week-end, l'indice biotech du Nasdaq .NBI plongeant de 4,06 % et Biogen Idec BIIB.O l'une des valeurs phare du secteur, dévissant de 4,5%.

"Il y a quelques grands noms dans le lot. Il y a une corrélation très forte à l'intérieur de ces segments", a déclaré Keith Bliss, l'un des dirigeants de Cutton & Co. "Les gérants tendent à traiter ces segments dans leur ensemble plutôt que des valeurs individuellement. Donc cela affecte le Nasdaq et du coup tout le reste (de la cote)", a-t-il ajouté.

Les valeurs américaines avaient ouvert en hausse à la faveur d'un rapport sur l'emploi faisant état de 192.000 créations de postes au mois de mars après 197.000 en février et 200.000 attendues par les économistes interrogés par Reuters. Le taux de chômage est resté stable à 6,7%.

Les créations de postes demeurent ainsi sur un rythme soutenu pour le deuxième mois consécutif, soulignant la solidité de la reprise après un début d'année perturbé par des conditions climatiques rigoureuses. ( ID:nL5N0MW2UG )

LE DOLLAR RECULE

"Dans l'ensemble, les intervenants pensent que cela montre qu'il n'y a pas de forme de faiblesse sous-jacente dans l'économie", a dit Kate Warne, responsable de la stratégie d'investissement chez Edward Jones.

"Cela cadre avec la conviction de la plupart des intervenants que l'essentiel de la faiblesse que nous avons constaté antérieurement était due au (mauvais) temps et pas à un véritable changement dans l'économie."

Le fabricant de médicaments génériques Mylan MYL.O a terminé en hausse de 0,77% après que son homologue suédois Meda

MEDAa.ST eut annoncé qu'il l'avait contacté dans le but de l'acheter et ajouté que son conseil d'administration rejetait sa proposition provisoire.

Boeing BA.N envisage d'acquérir Mercury Systems MRCY.O , spécialisé dans le traitement des signaux et des images numériques pour l'industrie de la défense et de l'aéronautique. L'action Mercury a terminé en hausse de 0,57% et celle de Boeing a perdu 1,08%.

La statistique sur l'emploi est une bonne nouvelle pour l'économie américaine qui peut être interprétée comme une raison pour la Fed de décélérer encore sa politique de stimulation.

Le dollar a ainsi faiblement progressé contre l'euro (+0,14%, a 1,3695 dollar) mais cédé du terrain face aux autres principales devises.

En Europe, les bourses ont terminé en forte hausse, prolongeant leur tendance positive pour la neuvième séance d'affilée grâce à la statistique américaine sur l'emploi et à une nouvelle accélération des opérations de fusions-acquisitions (voir ID:nL5N0MW3UT .

(Marc Joanny et Patrick Vignal pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant