Wall Street finit en baisse après les propos de Yellen

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse mercredi après des déclarations de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, ouvrant la voie, selon les intervenants, à un relèvement plus rapide que prévu des taux d'intérêt.

L'indice Dow Jones a cédé 114,02 points à 16.222,17 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 11,48 points, soit 0,61%, à 1.860,77 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 25,71 points (-0,59%) à 4.307,61 points.

A l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire, la Fed a abandonné le critère du taux de chômage comme seuil clé pour juger de la capacité de l'économie à supporter une hausse des taux d'intérêt, en expliquant qu'un tel relèvement dépendrait désormais d'une série d'indicateurs sur l'état de santé de l'économie américaine.

Elle a également annoncé, comme prévu, une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars de ses achats mensuels d'obligations sur les marchés, les ramenant ainsi à 55 milliards contre 65 milliards actuellement, tout en confirmant qu'elle poursuivrait sans doute le démantèlement de son programme d'assouplissement quantitatif (QE) à un "rythme mesuré.

Lors d'une conférence de presse, Janet Yellen a en outre surpris les marchés en précisant que le relèvement des taux d'intérêt pourrait avoir lieu quelque chose comme six mois après la fin du programme de rachats d'actifs de la Fed.

COMMENTAIRE "FAUCON"

"Elle a sans aucun doute avancé un peu (le calendrier) et je crois que le marché n'attendait pas du tout cela parce qu'elle est largement considérée comme étant davantage du côté des 'colombes' que des 'faucons'. Ce n'est pas particulièrement un commentaire 'faucon' mais le fait est que c'est inattendu."

Les investisseurs restent par ailleurs suspendus à l'évolution de la crise ukrainienne.

Les forces russes ont renforcé mercredi leur emprise sur la Crimée, trois jours après le référendum qui a massivement approuvé le rattachement de la péninsule, ukrainienne depuis 1954, à la Fédération de Russie.

Du côté des valeurs, Horizon Pharma a fait un bond de 9,12% après avoir annoncé le rachat de Vidara Therapeutics International, une société de pharmacie de spécialités, une opération d'un montant d'environ 660 millions de dollars.

KB Home, le premier constructeur de logements aux Etats-Unis, s'est adjugé 5,88% après avoir publié un bénéfice meilleur que prévu au titre du premier trimestre, soutenu par la hausse des prix sur le marché immobilier.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant