Wall Street finit en baisse après le déficit commercial

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse mardi, l'annonce d'une aggravation du déficit commercial des Etats-Unis ayant alimenté la crainte d'une contraction de l'économie au premier trimestre.

Le déficit commercial américain a atteint son niveau le plus élevé en près de six ans et demi en mars, laissant présager une contraction du PIB au premier trimestre.

L'indice Dow Jones a perdu 142,20 points, soit 0,79%, à 17.928,20. Le S&P-500, plus large, a reculé de 25,03 points, soit 1,18%, à 2.089,46. Le Nasdaq Composite a cédé de son côté 77,60 points (-1,55%) à 4.939,33 points.

"Tout le monde attend maintenant le rapport sur l'emploi de vendredi pour voir si les chiffres catastrophiques du mois dernier étaient un accident de parcours ou une véritable tendance", dit Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital.

Le déficit commercial a annulé l'impact positif sur la cote du rebond de la croissance dans les services au mois d'avril, à son rythme le plus élevé depuis cinq mois.

Les valeurs liées à l'énergie (-1,1%) ont perdu du terrain en dépit de l'envolée des cours du brut à ses plus hauts niveaux de l'année.

Alourdies par un recul de 2,25% d'Apple, les technologiques ont pesé lourdement sur les trois grands indices et effacé les gains du Nasdaq des deux séances précédentes.

Estee Lauder a progressé de 4,02% contre la tendance après avoir annoncé une hausse de 1,2% de son chiffre d'affaires trimestriel, grâce à la hausse de la demande de rouges à lèvres Pure Color Envy et de maquillages Perfectionist Youth-Infusing.

Walt Disney a également surperformé, avec une petite perte de 0,2% après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 7% et un bénéfice net en hausse.

Tesla a progressé de 1,06%. Jefferies a entamé la couverture du titre avec une recommandation d'achat, jugeant excessives les inquiétudes des investisseurs concernant les ventes du constructeur de voitures électriques en Chine.

Autre exception, Salesforce a gagné 1,61%, après avoir bondi de 6,2% en séance avant d'être momentanément suspendue de cotation, à la suite d'une information de Bloomberg selon laquelle Microsoft envisage de lancer une offre sur la société de logiciels "cloud".

News Corp (-0,93%), Electronic Arts (-0,25%)et Groupon (-2,84%) publiaient leurs résultats après la clôture.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant