Wall Street finit de justesse en hausse avec Apple et la Fed

le , mis à jour à 23:43
0
    * Le Dow a gagné 0,14%, le S&P-500 0,03%, le Nasdaq 0,5% 
    * Le statu quo de la Fed et son communiqué n'ont surpris 
personne 
    * Apple a pris 6,09% après ses résultats 
    * Facebook prenait 2% après la clôture 
 
 (Actualisé avec Facebook, changes et marché obligataireh) 
    par Rodrigo Campos 
    NEW YORK, 1er février (Reuters) - La Bourse de New York a 
terminé en hausse mercredi, l'indice Standard & Poor's-500 
 .SPX  mettant fin à une série de quatre séances consécutives de 
repli, grâce à la forte hausse d'Apple après ses résultats et 
après la décision très attendue de la Réserve fédérale de 
laisser sa politique monétaire inchangée. 
    Le S&P-500, longtemps hésitant, gagne en clôture 0,68 point, 
soit 0,03%, à 2.279,55. Le Dow Jones  .DJI  a quant à lui pris 
26,85 points (+0,14%) à 19.890,94 et le Nasdaq Composite  .IXIC  
a progressé de 27,87 points (+0,50%) à 5.642,65. 
    Tout en laissant ses taux inchangés, la Fed a dressé un 
tableau relativement optimiste de la conjoncture américaine et 
redit s'attendre à voir l'inflation remonter à 2%, ce qui valide 
le scénario de nouvelles hausses de taux dans les prochains 
mois.   
    "La confiance dans l'économie est visible dans les 
déclarations plus appuyées concernant l'inflation", estime Atul 
Lele, directeur des investissements de Deltec International 
Group. 
    Parallèlement, Apple  AAPL.O  a bondi de 6,09% à 128,75 
dollars, son plus haut niveau de clôture depuis un an et demi, 
après avoir annoncé mardi que les ventes de l'iPhone, son 
produit phare, avaient retrouvé le chemin de la croissance au 
cours des trois derniers mois de 2016, soutenant ses résultats 
financiers.    
    La capitalisation boursière du groupe californien a augmenté 
de près de 40 milliards de dollars sur la journée. Et sans le 
soutien d'Apple, les trois grands indices américains auraient 
tous fini la séance dans le rouge. 
     
    BOND D'AMD, BAISSE D'EXXON 
    Autre valeur technologique très entourée, Advanced Micro 
Devices  AMD.O  s'est adjugé 16,3% après une perte moins lourde 
qu'attendu et une prévision de chiffre d'affaires solide.  
    Les bancaires ont par ailleurs bénéficié des indicateurs 
conjoncturels solides publiés en début de journée, qu'il 
s'agisse de l'enquête ADP sur l'emploi ou de l'indice ISM 
d'activité du secteur manufacturier, des signes d'amélioration 
de la situation économique qui plaident pour la remontée des 
taux, synonyme d'amélioration des marges du secteur. 
    
    L'indice KBW des banques  .BKX  a pris 0,31% et au sein du 
Dow, Goldman Sachs  GS.N  et American Express  AXP.N  ont avancé 
respectivement de 0,59% et 0,5%. L'absence de précision de la 
Fed sur le calendrier de la remontée des taux a toutefois limité 
leur progression en fin de séance. 
    A la baisse, Exxon Mobil  XOM.N , en repli de 1,13%, a 
souffert d'une série d'abaissements d'objectifs de cours par des 
analystes, au lendemain de ses trimestriels.  
    Au total, les bénéfices du S&P-500 sont désormais attendus 
en hausse de 7,1% sur le trimestre octobre-décembre, selon les 
données Thomson Reuters. Mais certains investisseurs se 
demandent si le marché n'est pas désormais survalorisé.  
    Le S&P-500 se traite en effet sur la base de 17,6 fois les 
profits attendus sur les 12 prochains mois, nettement au-dessus 
de sa moyenne de long terme de 14,7 fois, selon StarMine. 
    Environ 7,59 milliards d'actions ont été échangées mercredi 
sur les différents marchés actions américains, contre 6,8 
milliards en moyenne sur les 20 séances précédentes. 
    Après la clôture, Facebook  FB.O  gagnait près de 2% dans 
les transactions hors séance, les investisseurs saluant le bond 
de 50,8% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre. 
  
    Sur le marché des changes, le dollar d'abord soutenu par les 
indicateurs du jour, a réduit ses gains face  un panier de 
référence  .DXY  en réaction au communiqué de la Fed, que 
certains cambistes espéraient plus offensif.  
    En fin de journée, l'euro s'échangeait autour de 1,0765 
dollar  EUR= .  
    Les Treasuries, eux, ont au contraire effacé une partie de 
leurs pertes après la Fed, le rendement à dix ans  US10YT=RR  
revenant à 2,47% contre environ 2,49% juste avant les annonces 
de la banque centrale et 2,45% mardi soir.  
    Ce rendement de référence avait atteint 2,52% en début de 
journée en réaction à l'enquête ADP et à l'ISM. 
     
 
 (avec Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant