Wall Street finit dans le vert, portée par la Grèce

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini lundi dans le vert à la suite des marchés européens, portée elle aussi par l'espoir d'un accord entre la Grèce et ses créanciers, avec un record pour le Nasdaq.

L'indice Dow Jones a gagné 0,58% (103,83 points) à 18.119,78 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a progressé de 0,61% à 2.122,85 points et le Nasdaq Composite a pris 0,72% à 5.153,97 points, battant ainsi son précédent record de 5.143,32 points établi la semaine dernière.

Les partenaires de la Grèce au sein de la zone euro ont salué lundi les nouvelles propositions de réformes avancées par le gouvernement d'Alexis Tsipras en jugeant qu'elles pourraient servir de base à un accord cette semaine pour permettre au pays d'obtenir une aide financière et éviter ainsi un défaut sur sa dette.

Ils n'ont toutefois pas eu le temps de les examiner en détail avant le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement qui a débuté à 19h00 et ils ont demandé à la Grèce et aux institutions représentant ses créanciers (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) de se mettre immédiatement au travail pour tenter de parvenir à un compromis.

"On voit maintenant les dirigeants des pays (de la zone euro) parvenir à un accord. L'espoir d'un accord se dessine et c'est ce qui a porté les marchés aujourd'hui", analyse Scott Brown, économiste de Raymond James.

Autre signal bien accueilli par les investisseurs américains, les reventes de logements ont atteint en mai leur plus haut niveau en cinq ans et demi avec un afflux de primo-accédants, dernier indicateur en date reflétant la reprise du marché immobilier et de la croissance au deuxième trimestre.

La tendance a également été soutenue par l'activité de fusions et acquisitions, les sociétés s'empressant de réaliser des opérations de croissance externe pour profiter des taux d'intérêt proches de zéro avant leur hausse attendue cette année.

L'assureur santé Cigna s'est adjugé 4,72% après avoir décliné l'offre de 47 milliards de dollars lancée samedi par son concurrent Anthem (+3,62%) dans un feuilleton qui dure depuis des mois.

Williams Companies a bondi de près de 26%. Energy Transfer Equity (ETE) a confirmé avoir lancé une offre non sollicitée de 48 milliards de dollars sur l'exploitant de gazoducs américain, qui l'a rejetée dimanche, l'estimant trop basse.

(Tanya Agrawal, Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant