Wall Street finit dans le vert avec le rebond de la santé

le , mis à jour à 22:36
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mercredi, tirée par un rebond du secteur de la santé et des biotechnologies, ainsi que par la remontée des cours des métaux précieux, des éléments qui ont permis à l'indice Standard & Poor's-500 d'inscrire un plus haut de trois semaines.

Le Dow Jones a pris 122,10 points, soit 0,73%, à 16.912,29. Le Standard & Poor's-500, plus large, a progressé de 15,91 points (+0,8%) à 1.995,83 et le Nasdaq Composite a gagné 42,79 points (+0,9%) à 4.791,15.

L'indice sectoriel S&P de la santé a pris 1,47%, la meilleure performance des grands secteurs de la cote, regagnant une partie du terrain perdu la veille.

"Il y a des jours où les investisseurs sont en quête d'anges déchus et aujourd'hui, la santé a résolu cette équation", a commenté Art Hogan, responsable de la stratégie de marché de Wunderlich Securities.

Parmi les titres recherchés dans le secteur, Regeneron Pharmaceuticals et Amgen ont gagné respectivement 5,64% et 4,84%. Express Scripts, un spécialiste de la gestion de couverture santé, a annoncé avoir conclu des accords pour couvrir deux nouveaux anti-cholestérol développés par les deux groupes.

Autre compartiment en vue, celui des matières premières, favorisé entre autres par la hausse des cours de l'or et de l'argent.

Le S&P du secteur a pris 1,34% et celui de l'énergie 1,33%, malgré la baisse du prix du pétrole.

La hausse récente du marché actions américain suggère que le pire pourrait être passé en ce qui concerne les cours des matières premières, pénalisés depuis août par les inquiétudes pour la croissance chinoise, explique Warren West, associé de Greentree Brokerage Services.

"On n'est pas si inquiet que ça pour les matières premières, on pense qu'on a touché le fond à ce niveau-là", a-t-il dit.

TWITTER S'ENVOLE, YUM PLONGE

Aux valeurs, Twitter s'est envolé de 8% après la montée à son capital du milliardaire saoudien Al Walid ben Talal, qui en possède désormais plus de 5%.

Le groupe minier et d'énergie Freeport-McRoran a lui fini sur un gain de 10% après un accord avec l'investisseur activiste Carl Icahn.

Monsanto a progressé de 0,59% après ses résultats trimestriels. Le géant des semences et de l'agrochimie a annoncé une restructuration qui devrait se traduire par la suppression de 2.600 postes en réponse à la baisse des cours des matières premières.

La saison des résultats n'adoptera sa vitesse de croisière que la semaine prochaine et cette perspective incite les investisseurs à la prudence.

Les entreprises du S&P-500 devraient faire état en moyenne d'une baisse de 4,2% de leurs bénéfices au troisième trimestre, la plus marquée depuis six ans, selon les données Thomson Reuters.

A la baisse, Yum Brands, maison mère des enseignes de restauration rapide Pizza Hut et KFC, a chuté de 18,8% après la révision à la baisse de ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice en cours, conséquence de son exposition à la Chine et de la vigueur du dollar.

Dans son sillage, McDonald's a abandonné 0,13%.

Sur le Nasdaq, GoPro (-4,31% à 29,33 dollars) a touché un plus bas historique en séance à 27,52 dollars, Morgan Stanley ayant divisé par deux son objectif de cours en arguant de la faiblesse des ventes de la dernière caméra lancée par l'entreprise.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant