Wall Street finit dans le rouge après une nouvelle chute du brut

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé lundi en forte baisse en raison notamment d'un nouveau recul des cours du pétrole, le Dow Jones et le S&P-500 accusant chacun leur repli le plus marqué sur une séance depuis environ trois mois.

Les valeurs de l'énergie ont souffert, de même que les titres liés aux autres ressources de base, pénalisés par la vigueur du dollar.

L'indice Dow Jones a perdu 331,34 points, soit 1,86%, à 17.501,65 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 1,83% à 2.020,58 points et le Nasdaq Composite a cédé 1,57% à 4.652,57 points.

Tous les indices sectoriels du S&P ont fini dans le rouge, celui de l'énergie subissant les plus fortes pertes avec -3,99%.

Avec la chute des cours du pétrole et l'envolée du dollar, monnaie d'échange de nombre de matières premières, cet indice a perdu presque 20% en six mois.

Le cours du brut léger américain est passé lundi sous le seuil symbolique de 50 dollars le baril pour la première fois depuis avril 2009.

Victime des craintes des investisseurs liées à l'abondance de l'offre et à la faiblesse de la demande, le contrat février sur le brut léger (West Texas Intermediate, WTI) est tombé à 49,95 dollars le baril, selon les données Reuters. Il est ensuite légèrement remonté pour finir à 50,04 dollars, en baisse de 2,65 dollars, soit 5,03%, par rapport à vendredi.

Le Brent de mer du Nord a également chuté, terminant à 53,11 dollars le baril, en recul de 3,11 dollars (-5,87%).

Le cours du baril a reculé de plus de 50% depuis juin dernier, lorsque le brut léger américain culminait à plus de 107 dollars et le Brent au-dessus de 115 dollars.

Aux valeurs, BHP Billiton perd 3,55%, ExxonMobil 2,73% et Chevron 3,99%.

Hors énergie, Ford recule de 3,9% après la décision de Citigroup d'abaisser sa recommandation sur le titre, d'"achat" à "neutre".

Le laboratoire Cempra s'envole de plus de 7% en réaction aux résultats positifs d'études cliniques de phase III pour son nouvel antibiotique solithromycine.

(Ryan Vlastelica; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant