Wall Street finit à nouveau en baisse avec les émergents

le
0

* Le Dow a perdu 0,26%, le S&P 500 0,49%, le Nasdaq 1,08%

* Les technologiques ont pesé sur le marché

* Le titre Caterpillar a gagné près de 6% après un T4 meilleur que prévu

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 27 janvier (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse lundi, poursuivant son repli entamé la semaine dernière en raison de la persistance des inquiétudes au sujet des marchés émergents, d'une probablement nouvelle réduction du "QE3" de la Fed et d'un indicateur macro-économique inférieur aux attentes.

Après longtemps être resté dans le vert, l'indice Dow Jones

.DJI a finalement cédé 0,26%, soit 41,23 points, à 15.837,88. Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 8,73 points, soit 0,49%, à 1.781,56 et le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 44,56 points (-1,08%) à 4.083,61.

La semaine dernière, Wall Street avait subi sa plus mauvaise performance hebdomadaire depuis juin 2012 en raison à la fois de brutale défiance inspirée par les marchés émergents et par la perspective de voir la Réserve fédérale bientôt décider d'une nouvelle diminution de son programme d'assouplissement quantitatif.

"Il y a toujours beaucoup de craintes autour des marchés émergents. Il y a des interrogations au sujet de la croissance chinoise. La Fed se réunit cette semaine et tout le monde pense qu'elle va poursuivre le dénouement du "QE3"", a déclaré Bucky Hellwig, vice-président chez BB&T Wealth Management.

Les investisseurs pensent que la Fed annoncera mercredi, à l'issue de la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire, une nouvelle diminution de 10 milliards de la troisième mouture de son programme d'assouplissement quantitatif ("QE3"), programme largement responsable de l'envolée de Wall Street en 2013.

Selon le département du Commerce, les ventes de maisons neuves ont diminué plus que prévu en décembre, une statistique qui n'a guère fait remonter le moral des investisseurs, même si, de maigres stocks et une hausse des prix soutenue donnent à penser que le secteur immobilier reste suffisamment solide pour soutenir l'économie dans son ensemble. ID:nL5N0L12N5

L'action Google GOOG.O a cédé 2,01% à 1.101,23 dollars et le titre Microsoft MSFT.O 2,11% à 36,03 dollars, deux évolutions qui expliquent largement la sous-performance du Nasdaq par rapport aux deux autres indices phares de la place boursière américaine.

Le Dow a longtemps été soutenu par la bonne tenue du titre Caterpillar CAT.N , qui a terminé sur un bond de 5,94% à 91,29 dollars.

Le numéro un mondial des équipements miniers et de chantier a fait état de résultat du quatrième trimestre supérieurs aux attentes, de fortes réductions de coûts ayant compensé des ventes médiocres d'engins de terrassement. Le groupe industriel a par ailleurs livré une prévision de bénéfice annuel légèrement meilleure que celle des analystes. ID:nL5N0L1229

De son côté, l'action United Technologies, autre composante du Dow Jones, a gagné 1,78% à 113,79 dollars après un article de Defense News disant que le conglomérat industriel passait en revue plusieurs options pour sa division hélicoptères Sikorsky, dont une scission, voire une vente. ID:nL5N0L13IR

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant