Wall Street finit à des records avec la Chine et la BCE

le
1

* Les valeurs minières soutenues par les taux chinois * Le secteur de l'énergie profite de la hausse du brut * Le Dow a gagné 0,51%, le S&P-500 0,52%, le Nasdaq 0,24% * Sur la semaine, le Dow pris 1%, le S&P 1,2%, le Nasdaq 0,5% * Cinquième semaine de hausse d'affilée pour les trois (Actualisé avec Bourses en Europe, devises, obligations, pétrole) par Rodrigo Campos NEW YORK, 21 novembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, à de nouveaux records, après la baisse surprise des taux directeurs chinois et les déclarations du président de la BCE, Mario Draghi, ouvrant la voie à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire. Le président de la Banque centrale européennen a estimé que l'inflation "excessivement basse" devait être rapidement augmentée par tous les moyens nécessaires. ID:nL6N0TB1I5 La BCE a également annoncé avoir commencé à acheter des titres adossés à des actifs (asset-backed securities ou ABS), mettant en oeuvre l'une des initiatives annoncées ces derniers mois pour soutenir le crédit et l'économie. ID:nL6N0TB32Y De son côté, la Banque populaire de Chine a abaissé le taux de référence des prêts à un an de 40 points de base à 5,6% et des dépôts à un an de 25 points de base à 2,75% pour soutenir la croissance de la deuxième économie mondiale. ID:nL6N0TB26D L'indice Dow Jones .DJI a pris 91,06 points, soit 0,51%, à un nouveau record de clôture de 17.810,06 points. Le S&P-500 .SPX a pris 10,75 points, soit 0,52%, à 2.063,50, également un nouveau record de clôture. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 11,10 points (+0,24%) à 4.712,97 points. Sur la semaine, le Dow a pris 1%, le S&P 1,2% et le Nasdaq 0,5%, pour leur cinquième semaine de hausse d'affilée. Les Bourses européennes avaient profité encore plus nettement des propos de Mario Draghi: l'indice CAC 40 .FCHI a terminé en hausse de 2,67% à 4.347,23 points et l'EuroStoxx 50 paneuropéen .STOXX50E a avancé de 2,97%. ID:nL6N0TB4BG "UNE TRÈS BONNE CHOSE" "Le fait d'avoir des annonces positives en matière de politique monétaire venant de deux régions pour lesquelles nous sommes préoccupés par un ralentissement de la croissance économique est une très bonne chose", commente Art Hogan, stratège de marché chez Wunderlich Securities à New York. Les marchés attendaient des assouplissement des politiques monétaires des autres grandes banques centrales alors que la Réserve fédérale américaine retire progressivement ses propres mesures de soutien à la croissance, qui ont largement contribué au rally boursier de ces dernières années à Wall Street. Sur le plan sectoriel à Wall Street, les valeurs minières et celles de l'énergie ont été les principales bénéficiaires du regain de confiance sur les marchés. Les titres Rio Tinto RIO.N et BHP Billiton BHP.N ont gagné respectivement 4,86% et 3,97% et le numéro deux mondial Vale VALE.N s'est envolé de 8,29%. L'indice des minières .SPLRCM (+1,26%) figure parmi les plus fortes hausses du jour. Le secteur de l'énergie .SPNY a réduit ses gains pour finir en hausse de 1,22% avec le Brent, qui ne gagne plus que 1,6% après avoir affiché une hausse de près de 3% en séance. Aux valeurs, GameStop GME.N a chuté de 13,05%, plus forte baisse du S&P 500, au lendemain de l'annonce que le distributeur de jeux vidéo de ventes et de résultats inférieurs aux attentes. Dow Chemical DOW.N s'est adjugé 2,64%. Le premier groupe chimique américain par le chiffre d'affaires a évité une course aux procurations avec le fonds spéculatif de Dan Loeb, Third Point LLC, en acceptant d'ajouter quatre administrateurs indépendants à son conseil d'administration. Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d'Etat à 10 ans irlandais, italiens, autrichiens, français et espagnols ont touché de nouveaux plus bas historiques. Les prix des obligations du Trésor américain ont légèrement progressé. Sur le marché des changes, l'euro a perdu 1,2% face au dollar et 1,6% face au yen à la suite des propos de Draghi, tandis que le yen s'est brièvement raffermi face au dollar après des déclarations du ministre des Finances japonais, Taro Aso, selon lesquelles la baisse de la devise a été trop rapide. Les cours du pétrole ont également progressé, affichant leur première hausse hebdomadaire en deux mois, soutenus par la baisse des taux directeurs en Chine et la montée en puissance des spéculations selon lesquelles l'Opep devrait réduire sa production de brut lors de sa réunion la semaine prochaine. (Juliette Rouillon pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le samedi 22 nov 2014 à 08:34

    L' Empire des faux monnayeurs veut des gros bonus pour ses banksters, alors il imprime toujours plus...!!!