Wall Street est attendue en très légère hausse en ouverture

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL6N0N958U

NEW YORK, 21 avril (Reuters) - Les futures laissent présager une ouverture de Wall Street en très légère hausse en ce lundi de Pâques, les investisseurs étant à court de raisons pour acheter massivement après le fort rally de la semaine dernière et avant une avalanche de résultats de sociétés trimestriels.

Wall Street sera en outre esseulée, les places européennes étant fermées. Comme ces dernières, elle était elle aussi close vendredi dernier (Vendredi Saint).

L'indice S&P-500 .SPX a réalisé la semaine dernière sa meilleure performance hebdomadaire depuis juillet, dopé par les résultats solides de poids lourds tels que General Electric

GE.N et Morgan Stanley MS.N .

Pour autant, la "saison" des résultats est pour le moment mitigée, de grands noms de la high tech tels que Google

GOOGL.O et IBM IBM.N n'ayant en rien impressionné les investisseurs.

Moins de 20% des sociétés ont publié leurs comptes trimestriels pour le moment et pour l'instant 63% environ ont dépassé le consensus, selon Thomson Reuters, soit plus que la moyenne de 56% des quatre derniers trimestres. Quelque 52% ont battu le consensus pour le chiffre d'affaires à comparer à la moyenne de 54% des quatre derniers trimestres.

Les résultats des sociétés du S&P-500 sont maintenant prévus en hausse de 1,7% par rapport aux trois premiers mois de 2013. C'est beaucoup moins qu'en début d'année, quand une progression de 6,5% était attendue, mais c'est en amélioration par rapport à la prévision très basse de +0,6% qui prévalait encore mercredi.

Près d'un tiers des sociétés de cet indice publient leurs comptes trimestriels cette semaine, parmi lesquelles Apple

AAPL.O , Microsoft MSFT.O , McDonald's MCD.N et AT&T T.N .

S'y ajoutent des valeurs en vogue comme Netflix NFLX.O et Facebook FB.O , si bien que la semaine permettra de faire un premier bilan complet de "Corporate America" en début d'année avec, dans l'esprit des investisseurs, une interrogation majeure, à savoir l'impact l'impact du ralentissement de la croissance chinoise et d'un hiver polaire aux USA.

Le Dow a gagné 2,4% la semaine dernière, le S&P 2,7% et le Nasdaq Composite 2,4%. L'indice de volatilité du CBOE .VIX , dit indice de la peur, a perdu 21,6% la semaine passée, sa plus forte perte hebdomadaire depuis janvier 2013.

(Ryan Vlastelica, avec Véronique Tison, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant