Wall Street en nette baisse, le Nasdaq sous les 4.000 points

le
1
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en très nette baisse vendredi sur de nouvelles prises de bénéfices justifiées par des valorisations jugées extrêmement élevées, faisant retomber le Nasdaq sous la barre symbolique des 4.000 points pour la première fois depuis le 3 février.

Après une ouverture médiocre sans le sillage de la publication des résultats de JPMorgan, la tendance s'est peu à peu accentuée dans le courant de la journée, avec le retournement d'un certain nombre de valeurs technologiques.

"Le déclin d'aujourd'hui, c'est ce que nous avons vu toute la semaine. La faiblesse des biotech et des titres en vogue interrogent les investisseurs sur l'orientation que les marchés sont en train de prendre à court terme", a déclaré Robert Pavlik de Banyan Partners à New York.

"Notre perspective à long terme sur le marché n'a pas changé parce que si la raison pour laquelle le marché recule n'est pas rationnelle, elle n'a pas de sens", a-t-il ajouté.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,89%, 143,47 points, à 16.026,75, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 0,95%, 17,39 points, à 1.815,69 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 1,34%, 54,37 points, à 3.999,73. C'est la première fois depuis le 3 février qu'il termine sous la barre symbolique des 4.000 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a perdu 2,6%, le S&P 2,6% et le Nasdaq 3,1%, un rythme hebdomadaire sans précédent depuis juin 2012.

Vendredi, le sous indice des biotechs cotées sur le Nasdaq a terminé en baisse de 2,8%, alors qu'il avait progressé en séance de jusqu'à 1%. L'indice des réseaux sociaux, qui comprend par exemple Facebook ou LinkedIn, a perdu 2,3%

JPMorgan a fini en baisse de 3,65% après avoir fait part de résultats moins bons qu'attendu en raison notamment d'une baisse de ses recettes liée au recul de ses activités sur les marchés.

Wells Fargo, au contraire, a terminé en hausse de 0,77% après avoir fait état vendredi d'une hausse de 14% de son bénéfice net au premier trimestre grâce à la diminution de ses provisions pour créances douteuses.

AutoNavi, groupe chinois de cartographie et de navigation, a accepté d'être repris par Alibaba, dans le cadre d'un accord le valorisant environ 1,5 milliard de dollars. Le titre AutoNavi coté à Wall Street a pris 2,99%.

(Chuck Mikolajczak, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le samedi 12 avr 2014 à 09:31

    Quand ça monte, grâce au " Monopoly", c'est logique, quand ça baisse à cause de l' économie, ça n'a pas de sens...c'est le " bon sens " U.S....!