Wall Street en hausse, le S&P à un nouveau pic de 5 ans

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en nette hausse jeudi, à la faveur de statistiques économiques encourageantes et de l'annonce par eBay de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

L'indice Standard & Poor's, en hausse pour la troisième séance consécutive, est monté en séance jusqu'à 1.485 points, nouveau pic depuis décembre 2007, avant de clôturer sur un gain de 0,56% à 1.480,94 points.

Le Dow Jones des 30 industrielles s'est adjugé 84,79 points ou 0,63% à 13.596,02 et le Nasdaq Composite a pris 18,46 points (0,59%) à 3.136,00, sous l'impulsion d'eBay et du secteur des semi-conducteurs avant les résultats d'Intel.

Les mises en chantier de logements ont rebondi en décembre à leur rythme le plus soutenu depuis juin 2008 et les inscriptions au chômage ont diminué nettement plus que prévu la semaine dernière, à leur plus bas niveau en cinq ans.

Le marché immobilier pourrait ainsi apporter un soutien important à la croissance américaine, tandis que la baisse des inscriptions au chômage est un signal positif pour un marché du travail qui tarde à afficher une reprise franche.

"Les chiffres sur le marché immobilier sont tous bons, qu'il s'agisse des ventes, des prix ou des mises en chantier", observe Stephen Massocca, chez Wedbush Morgan à San Francisco. "Le seul point qui selon moi continue à poser problème c'est l'emploi mais voilà qu'on a un bon chiffre des inscriptions au chômage, et l'inflation demeure inexistante. La fête peut donc continuer !"

Aux valeurs, eBay a gagné 2,40% en réaction à des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre, marqués par un bond de 18% du chiffre d'affaires du géant des enchères en ligne.

Aidés par les bons chiffres des mises en chantier, les constructeurs de maisons PulteGroup et Toll Brothers ont avancé de respectivement 5,32% et 3,58%. L'indice PHLX du secteur a gagné 2,38%.

Seul des dix secteurs du S&P à baisser, l'indice sectoriel de la finance a en revanche fléchi de 0,11%. Contrastant avec les résultats éclatants de JPMorgan Chase & Co et Goldman Sachs mercredi, Bank of America et Citigroup ont vu leurs bénéfices grevés par de lourdes charges . BofA a cédé 4,24% et Citi 2,92%.

Boeing, en baisse en début de séance après avoir déjà perdu 3,38% la veille, a finalement rebondi de 1,24% à la clôture malgré la décision de l'aviation civile américaine de suspendre des vols du 787 Dreamliner en raison d'incidents à répétition ces derniers jours.

Aux technologiques, Intel s'est octroyé 2,58% dans l'attente de ses résultats trimestriels publiés à la clôture et qui sont finalement ressortis conformes ou légèrement supérieurs aux attentes. L'indice sectoriel des semi-conducteurs, en hausse de 2,00% à la clôture, a atteint son meilleur niveau depuis six mois.

Chuck Mikolajczak, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant