Wall Street: digère de 'bons mauvais

le
0

(CercleFinance.com) - Ce n'est pas très original: c'est le principe 'mauvaise nouvelle = bonne nouvelle' qui a prévalu vendredi après la publication de piètres statistiques de l'emploi qui écartent encore un peu plus le risque d'un nouveau tour de vis monétaire de la Réserve fédérale mi juin.

Bill Dudley, le président de la Fed de New York (clan des 'faucons') déclare s'accrocher au scénario de deux hausses de taux cette année... mais plus personne à Wall Street ne pense que J.Yellen suivra cet avis.

L'indice Dow Jones grappille 0,45% à 17.740 (-0,2% hebdo), le 'S&P' se contente de +0,32% à 2.057 (-0,4% hebdo) et le Nasdaq Composite affiche +0,4% à 4.736 (ce qui réduit la perte hebdo à -0,8%).

Les chiffres divulgués par le département du Travail confirment à 100% ceux de l'institut ADP 48H auparavant avec la réaction de seulement 160.000 emplois (156.000 pour ADP dans le secteur privé) soit 21% de moins

qu'attendu par le consensus.

Les entreprises se montrent plus frileuses avec la dégradation des perspectives économiques US : dépenses des ménages atones et croissance revue à +0,5% seulement au 1er trimestre 2016.

Le recul du taux de chômage à 5% reste imputable à des facteurs démographiques et un moindre empressement à décrocher un emploi.

Parmi les 'faits du jour', les opérateurs ont été abasourdis par la désintégration de -40% du groupe bio-pharmaceutique suite au double 'profit-warning' concernant aussi bien son bénéfice annuels

qui ses prévisions de chiffre d'affaires.

Endo a entrainé dans son sillage Mylan (-4%), Regeneron (-2%) puis Gilead et Celgene (-1,4%).

Le cauchemar a repris pour les actionnaires de le N°1 des disques durs Seagate avec -4,7% vendredi, soit -7% sur la semaine et -43% sur 1 mois.

Nouvelle chute en piqué de Chesapeake Energy avec -20% alors que le secteur pétrole/énergie a vécu une séance de vendredi plutôt calme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant