Wall Street débute le trimestre sur une hausse timide

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse lundi, soutenue par le retour inattendu de la croissance dans l'industrie le mois dernier, même si les déclarations du président de la Réserve fédérale ont pesé sur la tendance en fin de séance.

Le Dow Jones a gagné 77,98 points, soit 0,58% à 13.515,11 points. L'indice Nasdaq Composite a abandonné au final 2,70 points, soit 0,09%, à 3.113,53.

L'indice large Standard & Poor's a néanmoins clôturé en hausse cette première séance du quatrième trimestre, après une progression de 5,8% sur juillet-septembre. Il affichait à la cloche un gain de 3,82 points, soit 0,27%, à 1.444,49, après avoir gagné jusqu'à 1,1% en séance.

L'indice ISM du secteur manufacturier est remonté à 51,5 en septembre, repassant pour la première fois depuis mai la barre de 50 séparant expansion et contraction de l'activité, grâce entre autres à une nette amélioration de la composante emploi. Les économistes l'attendaient à 49,7.

Après un démarrage solide, grâce notamment à ce bon chiffre, le Nasdaq est repassé dans le rouge moins de deux heures avant la clôture alors que Ben Bernanke s'employait à défendre la politique monétaire de la Fed au nom du soutien à la croissance et à l'emploi.

Il a également été affecté par le repli de plusieurs grandes valeurs technologiques, à l'instar d'Apple (-1,16%) Micro (-3,5%) et JDS Uniphase (-3,72%).

"Le fait que le marché ne soit plus aussi solide qu'auparavant pour ce qui est de conserver ses gains, notamment un jour comme aujourd'hui avec le bon chiffre de l'ISM, montre que le marché fatigue et que la tonalité positive a changé", estime James Dailey, gérant de portefeuille de TEAM Asset Strategy Fund.

GOLDMAN SACHS EN FORME

"Je perçois cela comme un signe montrant que nous nous rapprochons probablement d'une correction sévère. Nous sommes arrivés au stade où même les bonnes nouvelles ne sont pas assez bonnes."

D'autres investisseurs soulignent que l'approche de la saison des résultats trimestriels (elle débutera la semaine prochaine) incite à la prudence.

Un certain nombre de grands noms de la cote ont néanmoins inscrit en séance des plus hauts d'un an, permettant à l'indice Dow Jones de surperformer l'ensemble du marché, à l'instar de General Electric (+0,44%), IBM (+,46%) ou encore Travelers (+1,19%).

Avant la publication des résultats de l'enquête ISM, les indices PMI en Chine et en Europe avaient confirmé la contraction de l'activité manufacturière dans ces deux régions, suggérant une contraction du PIB de la zone euro et un septième trimestre consécutif de ralentissement de la croissance en Chine.

"L'économie (américaine) croît sur un rythme lent mais elle continue de croître. Le chiffre de l'ISM tend à montrer que la situation n'est pas si mauvaise que cela", explique Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital.

Les valeurs financières ont été l'un des moteurs de la hausse du S&P 500, tirées par Goldman Sachs, qui a gagné 2,8% après un article de l'hebdomadaire boursier Barron's estimant à 25% au moins son potentiel d'appréciation à l'horizon d'un an.

Autre vedette du jour, Ceradyne, un spécialiste des technologies de pointe des céramiques, a bondi de plus de 43% après l'annonce de son rachat par 3M (+0,94%) pour 860 millions de dollars.

A la baisse, la chaîne de magasins discount Gordmans Stores a chuté de 23% après avoir émis son premier avertissement sur résultats depuis son entrée en Bourse en 2010.

Edward Krudy et Angela Moon, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant