Wall Street débute le mois d'août avec des records

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont démarré le mois d'août avec de nouveaux records jeudi, au-dessus des 1.700 points pour le Standard & Poor's-500, à la faveur d'indicateurs économiques positifs et avec l'aide de la politique monétaire toujours accommodante de la Réserve fédérale.

Le S&P-500, indice de référence des gérants américains, a franchi le seuil historique des 1.700 points dès le début de séance et atteint un pic à 1.707,85 avant de clôturer à 1.706,87, en hausse de 1,25% sur la journée.

Le Dow Jones des 30 industrielles a également inscrit de nouveaux plus hauts en séance et en clôture, montant jusqu'à 15.650,69 points avant de finir à 15.628,02, un gain de 128,48 points ou 0,83%.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 49,37 points (1,36%) à 3.675,74, au plus haut depuis 13 ans.

À l'issue de sa réunion monétaire mercredi, la Fed n'a fait aucune allusion à une réduction imminente de ses rachats d'obligations et a estimé au contraire que l'économie américaine avait encore besoin de soutien. Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a lui aussi donné un coup de pouce aux marchés boursiers mondiaux en indiquant jeudi que les taux de la BCE resteraient bas pendant une période prolongée.

Du côté des indicateurs américains, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées à leur plus bas niveau depuis janvier 2008 et l'indice ISM manufacturier est monté en juillet à 55,4, au plus haut depuis deux ans.

"La reprise se poursuit", commente Leo Kelly, chez HighTower's Kelly Wealth Management à Hunt Valley (Maryland). "Certes ce n'est pas à un rythme effréné, mais l'économie continue d'avancer et le marché actions y réagit positivement."

EXXON MOBIL FREINE LE DOW

La hausse a été générale avec l'ensemble des dix indices sectoriels du S&P-500 dans le vert. Les financières et les industrielles, deux secteurs sensibles à la croissance, ont fini en tête.

Bank of America, Wells Fargo et JP Morgan Chase ont compté parmi les principaux contributeurs à la hausse du S&P en gagnant respectivement 2,4%, 1,7% et 1,5%.

Les constructeurs automobiles General Motors (+1,7%) et Ford (+1,8%) ont progressé malgré l'annonce de ventes inférieures aux attentes en juillet mais qui ne remettent pas en cause le dynamisme du marché américain.

Plus fort hausse du S&P, le producteur d'hydrocarbures Pioneer Natural Resources a bondi de 12,6% à 174,15 dollars, après un record à 180,99, en réaction à des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Principal frein à la hausse du Dow, le géant pétrolier Exxon Mobil a rétrogradé de 1,1% à 92,73 dollars après la publication de résultats trimestriels en forte baisse.

Sur les 375 sociétés du S&P 500 qui ont à ce jour publié leurs résultats du deuxième trimestre, 67,5% ont fait mieux que le consensus des analystes pour les bénéfices et 55% pour le chiffre d'affaires.

Parmi les valeurs de second rang, le site d'avis de consommateurs Yelp a bondi de 23,2% à 51,50 dollars après l'annonce d'une perte trimestrielle moins forte qu'attendu. La chaîne d'épiceries bio Sprouts Farmers Market a quant à elle réussi ses débuts sur le Nasdaq en bouclant sa première séance à 40,11 dollars, plus du double de son prix d'introduction de 18 dollars.

La séance de vendredi sera fonction des chiffres mensuels de l'emploi, publiés une heure avant l'ouverture.

Caroline Valetkevitch et Alison Griswold, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant