Wall Street débute 2013 en baisse, prises de bénéfice

le
0

* Le Dow a perdu 0,82%, le S&P-500 0,89%, le Nasdaq 0,80%

* Apple tire les technologiques à la baisse

* Prises de bénéfice sur les grands gagnants de 2013

NEW YORK, 2 janvier (Reuters) - Wall Street a fini en baisse jeudi pour la première séance de l'année, les investisseurs prenant leur bénéfice après le bond de près de 30% de l'indice Standard & Poor's 500 en 2013.

L'indice Dow Jones .DJI des 30 industrielles a cédé 135,31 points ou 0,82% à 16.441,35, au-dessus cependant d'un plus bas du jour de 16.416 points.

Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 16,38 points, soit 0,89%, à 1.831,98 et le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de 33,52 points (0,80%) à 4.143,07.

Apple AAPL.O , en repli de 1,41% à 553,13 dollars, a tiré la cote à la baisse après un déclassement de Wells Fargo, passé de "surperformance" à "performance en ligne" sur le fabricant de l'iPhone et de l'iPad.

Aucun des dix indices sectoriels de S&P n'a échappé à la correction et les prises de bénéfice ont logiquement ciblé les valeurs les plus en vue en 2013, à l'image de Netflix NFLX.O qui a rétrocédé 1,45% à 362,82 dollars et de Micron Tech MU.O , en baisse de 0,42%.

Netflix a signé la plus forte hausse de 2013 avec un bond de 296,4% tandis que Micron Tech s'est envolé de 236%, selon les données de Schaeffer's Investment Research.

A l'inverse, des valeurs boudées en 2013 ont été recherchées comme le groupe minier Newmont Mining NEM.N , en hausse de 4,04% à 23,96 dollars après une performance négative de 51% l'an dernier qui en faisait la lanterne rouge du S&P-500.

RESPIRATION

Les indicateurs économiques du jour - indice ISM manufacturier en léger repli mais conforme aux attentes, indice équivalent de Markit en petite hausse et une deuxième semaine de baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage - n'ont pas influé sur la tendance.

"Assurément, le marché avait besoin d'une respiration et il attend de nouveaux catalyseurs, on attend de voir quel sera le prochain thème d'investissement", commente Anastasia Amoroso, stratège chez J.P. Morgan Funds à New York.

L'indice S&P-500 a engrangé 29,6% en 2013, sa meilleure performance annuelle depuis 1997, soit un gain de 3.750 milliards de dollars en capitalisation boursière. Le Dow Jones s'est adjugé 26,5%, son année la plus faste depuis 1995, et le Nasdaq a pris 38,3%, son meilleur cru depuis 2009.

Tobias Levkovich, stratège en chef de Citigroup pour le marché actions américains, a rehaussé son objectif pour le S&P-500 à 1.975 points à fin 2014, au lieu de 1.900 précédemment, en estimant que les résultats de sociétés seront le principal moteur de la hausse de Wall Street cette année.

Les volumes sont restés modestes, beaucoup d'intervenants étant en congé après le jour férié de mercredi.

Parmi les valeurs moyennes, le groupe de décoration intérieure Martha Stewart Living Omnimedia MSO.N a bondi de 8,81% à rebours de la tendance, dopé par l'annonce d'un accord à l'amiable avec le distributeur Macy's M.N qui met fin à une procédure judiciaire. Ce litige pesait sur le titre, en baisse de 5% depuis le lancement de la procédure en janvier 2012.

Egalement à la hausse, le sidérurgiste US Steel X.N a gagné 2,6%, profitant d'une recommandation à l'achat de KeyBanc.

Du côté des pétrolières, Oasis Petroleum OAS.N et Continental Resources CLR.N ont perdu respectivement 4,1% et 4,2% après un avertissement du gouvernement sur le brut provenant du champ de Bakken, dans le nord des Etats-Unis, apparemment plus inflammable que le pétrole lourd traditionnel.

Le secteur a aussi pâti de la baisse de 3% du brut léger américain sur le Nymex.

(Angela Moon et Ryan Vlastelica, Véronique Tison pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant