Wall Street: début de semaine terne en vue.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image des places européennes, Wall Street se dirige vers un début de semaine terne, les implications de la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne figurant toujours au premier rang des préoccupations des opérateurs.

A trois quarts d'heure des premiers échanges, les 'futures' du CME de Chicago sur le S&P500 reculent de 14,5 points à 2004 points, tandis que ceux sur le Nasdaq 100 perdent 36,5 points à 4225,75 points.

Vendredi soir à New York, le Dow Jones a terminé sur un plongeon de 3,4% aux environs de 17.400 points, le S&P500 a chuté de 3,6% à 2.037,4 points et le Nasdaq Composite a lâché 4,1% à 4.708 points.

'Les indices ont chuté avec l'ensemble des actifs à risque dans le monde tandis que les 'valeurs refuges', comme les Bons du Trésor et l'or, ont profité de la décision du Royaume Uni de quitter l'Union Européenne', résume-t-on chez Wells Fargo Advisors.

'Le Brexit n'a pas entraîné une 'crise majeure' sur les marchés financiers', estime toutefois Aurel BGC, soulignant que l'essentiel des mouvements violents s'est produit à l'ouverture des marchés et que la journée de vendredi s'est terminée sans grande tendance.

Selon le bureau d'études, l'impact du Brexit sur les marchés s'observera cette semaine et les prochains mouvements de la livre seront déterminants. 'Une intervention coordonnée (des banques centrales) est possible si les marchés des changes ne se stabilisent pas', précise-t-il.

La question du Brexit restera d'autant mieux sur le devant de la scène ce lundi qu'aucune donnée économique majeure n'est prévue aux Etats-Unis avant la nouvelle estimation de la croissance du PIB au premier trimestre, mardi.

Les opérateurs prendront ensuite connaissance, cette semaine, des revenus et dépenses des ménages pour le mois de mai mercredi, de l'indice PMI de Chicago jeudi et de l'indice ISM manufacturier vendredi.

Du côté des valeurs, Medtronic annonce un accord définitif pour l'acquisition de Heartware International, société de technologies pour le traitement des insuffisances cardiaques, dans une transaction valorisée 1,1 milliard de dollars.

Bristol-Myers Squibb a reçu de la FDA une désignation de traitement novateur pour son Opdivo dans l'indication potentielle du carcinome urothélial localement avancé ou métastatique inopérable qui a progressé pendant ou après un régime au platine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant