Wall Street dans le rouge dans les premiers échanges

le
0

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert mardi en baisse en raison des inquiétudes sur la Grèce et de statistiques mitigées sur l'inflation en Chine.

Le rebond de la tendance enregistré la veille après la forte chute de vendredi liée aux statistiques sur l'emploi laissant craindre l'imminence d'un resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine n'a donc pas duré.

Un quart d'heure après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 172,43 points, soit 0,96%, à 17.823,29,23 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, régresse de 0,95% à 2.059,68 et le Nasdaq Composite cède 0,97% à 4.894,55 points. Tous les indices sectoriels du S&P sont également dans le rouge.

L'indice des prix à la production en Chine, mesure de l'inflation des ventes en gros, a poursuivi sa baisse (-4,8% en rythme annuel). Ce nouveau recul met en évidence l'intense pression sur les marges des entreprises chinoises et accentue les appels en faveur de nouvelles mesures de soutien pour la deuxième économie mondiale.

En Europe, la Grèce et des experts de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international entameront mercredi des discussions techniques sur les réformes qu'Athènes doit mener pour obtenir un financement supplémentaire.

Sur le marché des changes, le dollar se traite à des plus hauts de près de 12 ans face à l'euro, la monnaie unique étant tombée sous les 1,08, plombée par le programme d'assouplissement quantitatif de la BCE qui contraste avec la perspective d'un relèvement rapide des taux de la Fed.

Le pétrole aussi souffre de la vigueur du dollar, le Brent de la mer du Nord se traitant à 56,89 dollar (-2,80%) et le brut léger américain à 49,09 dollar (-1,80%).

Dans son sillage, l'indice sectoriel de l'énergie perd 0,61% et un groupe lié à l'or noir comme Halliburton recule de 1,28%.

Apple abandonne 0,8% au lendemain de la présentation de l'Apple Watch, qui laisse sceptiques certains investisseurs.

Qualcomm s'adjuge 1,31%. Le fabricant de puces a annoncé lundi un rachat d'actions pouvant atteindre les 15 milliards de dollars ainsi qu'un relèvement du dividende trimestriel.

Urban Outfitters bondit de 8%. La chaîne de prêt-à-porter a annoncé des résultats meilleurs que prévu pour son quatrième trimestre clos le 31 janvier.

Le libraire américain Barnes & Noble recule de 1,64%, pénalisé par un chiffre d'affaires trimestriel en recul.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant