Wall Street dans l'attente des indicateurs immobiliers

le
0
WALL STREET ATTEND LES INDICATEURS IMMOBILIERS
WALL STREET ATTEND LES INDICATEURS IMMOBILIERS

par Sinead Carew

(Reuters) - Les valeurs immobilières pourraient s'orienter en hausse si les indicateurs publiés cette semaine pour le mois de septembre confirment la vigueur du marché attendue par les observateurs.

Les ménages américains sont rentrés de leurs vacances d'été pour trouver un marché où les taux d'intérêt sont plus bas et les loyers en hausse, ce qui a pu les inciter à revenir sur un marché qu'ils avaient déserté en août. A Wall Street, les valeurs du secteur ont baissé pendant la deuxième quinzaine de septembre à la suite des indicateurs décevants du mois précédent.

L'indice NAHB mesurant le moral des promoteurs immobiliers américains sera publié lundi, suivi dans la semaine par les permis de construire et les mises en chantier, ainsi que les taux hypothécaires et les prix et ventes de logements.

L'indice PHLX des valeurs du logement a pris 6,4% depuis le début de l'année mais a perdu 3,6% au cours du mois qui vient de s'écouler, avec une chute de 9,9% du 16 au 29 septembre, semaine de publication des indicateurs d'août.

La vigueur du marché du logement en juin et juillet a pu doper de façon irréaliste les attentes des investisseurs en ce qui concerne les chiffres d'août, généralement moins actif, selon Susan Maklari, analyste du secteur en Bourse chez UBS.

Depuis les vacances de Labor Day début septembre, elle a constaté des signes d'amélioration du marché à travers le pays.

"On va constater une croissance sur un an dans les prochains chiffres. Ce sera probablement confirme aux attentes des investisseurs, ou peut-être un peu mieux", dit-elle.

L'analyste évoque notamment un marché soutenu en Californie, ou le secteur technologique dope l'emploi et les salaires.

Les taux d'intérêt sur le marché hypothécaire ont augmenté en juin et juillet, ayant atteint 4,25% pour un prêt à 30 ans, ce qui a contribué à peser sur les ventes d'août, ajoute Sameer Samana, responsable de la stratégie chez Wells Fargo. Il fait toutefois remarquer que le taux est retombé à 3,88% depuis, ce qui pourrait inciter les ménages à franchir le pas.

"C'est une des choses qui pourrait apporter de bonnes surprises dans les chiffres de la semaine prochaine", dit-il.

Par ailleurs, de nombreux acquéreurs écoutent attentivement les commentaires de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, sur l'état de l'économie et sur les taux à court terme.

La décision de la Fed du 17 septembre de ne pas relever ses taux, alors que de nombreux économistes l'attendaient, pourrait aussi encourager certains ménages à profiter des taux bas, dit Jack Ablin, chargé des investissements chez BMO Private Bank.

Quoiqu'il en soit, tous les intervenants ne sont pas aussi optimistes. L'appétit des traders sur le marché des options pour prendre des contrats de protection contre une éventuelle baisse de l'ETF SPDR S&P Homebuilders a progressé légèrement.

Mais même en cas de hausse des taux, le marché du logement pourrait continuer à bien se porter si elle est accompagnée de commentaires positifs de la Fed, estime Sameer Samana.

"Si (les responsables de la Fed) ont un discours confiant et positif, tout en commençant à relever les taux, beaucoup de gens pourraient prendre cela comme un signe de confiance", dit-il.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant