Wall Street: correction la plus lourde depuis juin dernier.

le
0

(CercleFinance.com) - C'est la douche froide, les vendeurs sont passés à l'offensive: Wall Street subit sa plus lourde correction depuis le 24 juin, mais sans 'Brexit', sans même une statistique pour servir de catalyseur à la baisse.

Le VIX s'est envolé de 40%, sa plus forte hausse depuis le 24 juin et il affiche à 17,50, son plus haut niveau de clôture depuis le 28 juin.

Le Dow Jones a chuté de -2,14% (-400 points), le 'S&P' de -2,4% et le Nasdaq de -2,55% : il s'est retrouvé d'un coup à 150 points de son zénith historique des 5.288 de mercredi.

Le S&P500 a effacé d'un coup 10 semaines de hausse, retraçant ses niveaux du 10 juillet dernier (idem pour le Dow Jones): toute la hausse estivale a été effacée en moins d'une séance.

Cela met un terme brutal à une série de 43 séances sans variation supérieure à 0,7% à Wall Street, dont 41 inférieures à 0,5%.

Wall Street succombe à la crainte d'une hausse de taux le 21 septembre et hypothétiquement d'un second tour de vis le 15 décembre: deux membres de la Fed, Eric Rosengren et Daniel Tarullo, se sont exprimés en ce sens, expliquant que l'objectif des 2% d'inflation est quasiment atteint (et que la Fed 'ne doit pas piloter sa politique monétaire depuis le siège arrière').

Il en a logiquement résulté la dégradation des T-Bonds (+8 points à 1,675%)... ce qui a fait chuter les constructeurs de maisons et promoteurs de -4% en moyenne (KB Home -4,9%, Pulte Group, Toll Brothers -4%).

Seul chiffre américain du jour, les stocks des grossistes américains sont restés stables en rythme séquentiel en juillet (chiffre calculé par le Département du Commerce), tout comme en juin et mai (singulière stabilité).

Le pétrole a rechuté de -4% vers 54,7 dollars sur le NYMEX: les valeurs du secteur énergie ont décroché: Diamond -10,4%, Nr-Energy -6,6%, Marathon -6,4%, Murphy -6,1%, Nal -5,7%, Harman -5,4%, Hess -5%, et Exxon -2,5%.

Les gérants ont liquidé en priorité les géants de la cote: Microsoft -2,1%, Apple -2,25%, Facebook -2,4%, Intel -2,7%, Tesla -2,9%, Verizon -3,3%, AT&T -3,6%, Micron -3,7%, Nvidia -5%, Viacom -6%... et les biotechs ont perdu plus de 3% en moyenne.

Concernant les industrielles, on a observé des chutes de Caterpillar -3,3%, General Electric -3%, General Motors -3,5%, Alcoa -5,1%.

PS: au sein du Dow Jones, le plus faible repli revenait à JP Morgan avec -0,9%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant