Wall Street clôture sur une note stable après la Fed

le , mis à jour à 00:40
0
    * La Fed maintient ses taux, ouvre la voie à des nouvelles 
hausses 
    * Apple bondit après une baisse des ventes moins forte que 
prévu 
    * Coca-Cola perd 3,3% après un chiffre d'affaires en baisse 
    * Facebook s'adjuge plus de 6% en après-Bourse 
    * Le Dow Jones perd 0,01% et le S&P 0,12%, le Nasdaq gagne 
0,58% 
 
 (Actualisé avec pétrole, dollar, Treasuries, résultats 
Facebook) 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 27 juillet (Reuters) - La Bourse de New York a 
terminé sur une note quasi-stable mercredi après le statu quo de 
la Réserve fédérale, à l'issue d'une séance marquée en outre par 
une série de résultats de grands noms de la cote, dont Apple 
 AAPL.O  et Coca-Cola  KO.N .  
    La Fed a laissé sa politique monétaire inchangée, 
conformément aux attentes, tout en estimant que les risques à 
court terme sur les perspectives de l'économie américaine 
avaient diminué, ouvrant la porte à une reprise de son cycle de 
resserrement de sa politique monétaire cette année.  L8N1AD7QB  
    L'indice Dow Jones, peu affecté par le communiqué de la Fed 
à 18h00 GMT, à perdu 1,58 point, soit 0,01%, à 18.472,17. Le 
S&P-500  .SPX , plus large, a cédé 2,60 points, soit 0,12%, à 
2.166,58 points. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé en 
revanche de 29,76 points (+0,58%) à 5.139,81 points.   
    "Le communiqué est plus positif sur l'économie", dit Mike 
Materasso chez Franklin Templeton. "Une hausse de taux est 
garantie cette année, probablement à la fin de l'année (...)." 
    Aux valeurs, Apple, dont les ventes d'iPhone au troisième 
trimestre ont baissé moins lourdement que prévu et qui a dit 
s'attendre à un chiffre d'affaires du trimestre en cours 
supérieur aux attentes, a bondi de 6,5%.   
    Coca-Cola a perdu 3,3% à 43,40 dollars après avoir annoncé 
un recul de 5,1% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 
en faisant état de conditions de marché difficiles sur plusieurs 
de ses marchés, notamment en Chine.   
    Le site de micro-blogging Twitter  TWTR.N  a plongé de son 
côté de 14,53% après avoir annoncé la plus faible progression de 
son chiffre d'affaires trimestriel depuis son introduction en 
Bourse en 2013, affectée par la concurrence d'applications 
telles que Snapchat et Instagram.   
     
    L'ATTENTION SE TOURNE VERS LA BOJ 
    Boeing  BA.N , qui a subi sa première perte trimestrielle en 
près de sept ans, a tout de même pris 0,82% en raison d'un 
chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu.   
    Sur le front des fusions-acquisitions, le concepteur de 
puces Analog Devices  ADI.O  (+0,73%) a racheté son concurrent 
Linear Technology  LLTC.O  (pour 14,8 milliards de dollars (13,5 
milliards d'euros). Linear a perdu 5,22%.    
    La saison des résultats se poursuit: Facebook  FB.O  s'est 
adjugé 6,7% en après-Bourse à la suite de résultats trimestriels 
meilleurs que prévu, dopés par la publicité.   
    Amgen  AMGN.O  (+1,8%) et Whole Foods  WFM.O  (-1,38%) 
publiaient aussi leurs comptes trimestriels après la clôture.    
      
    Sur le plan macroéconomique, après une récente série 
d'indicateurs positifs, notamment sur l'emploi, les données 
publiées dans la journée sont ressorties plutôt faibles. 
    Les commandes nouvelles de biens d'équipement ont augmenté 
modérément en juin mais une demande atone de machines et autres 
matériels laisse penser que les dépenses des entreprises vont 
rester faibles pendant encore un bon moment.   
    De même, les promesses de ventes immobilières ont augmenté 
nettement moins que prévu le mois dernier.   
    Environ 7,3 milliards d'actions ont changé de mains sur les 
marchés américains, contre une moyenne quotidienne de 6,4 
milliards au cours des 20 dernières séances. 
    Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans 
 US10YT=RR  a baissé, le récent repli des rendements des 
obligations souveraines allemandes ayant incité les 
investisseurs à se reporter sur les Treasuries. 
    Le dollar s'est légèrement affaibli face à un panier de 
devises de référence  .DXY  à la suite des déclarations de la 
Fed, qui ont été interprêtées comme évoquant timidement la 
possibilité d'une hausse de taux des "Fed funds" en septembre, 
et alors que les investisseurs focalisent leur attention sur les 
annonces de la Banque centrale japonaise vendredi.     
    Les cours du pétrole ont terminé en baisse de 2 à 3% 
mercredi sur le marché new-yorkais Nymex, à des plus bas plus de 
trois mois, à la suite d'une augmentation des stocks de pétrole 
et d'essence aux Etats-Unis pour la première fois depuis mi-mai. 
 
 (Noel Randewich, Chuck Mikolajczak, Yashaswini Swamynathan, 
Juliette Rouillon pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant