Wall Street clôture en nette hausse, portée par la Fed

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Wanfeng Zhou

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse de plus de 1,5% jeudi, les investisseurs réservant un bon accueil au nouveau programme de soutien à l'économie américaine annoncée par la Réserve fédérale, qui s'est engagée à intervenir sur le marché obligataire jusqu'à ce que le taux de chômage baisse sensiblement.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 1,55%, soit 206,51 points, à 13.539,86 points. Le S&P-500, plus large, a pris 23,43 points, soit 1,63%, à 1.459,99 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 41,51 points (+1,33%) à 3.155,83 points.

Le S&P 500, désormais en hausse de 16% depuis le début de l'année, a ainsi clôturé à son plus haut niveau depuis décembre 2007.

La Réserve fédérale a annoncé qu'elle achèterait désormais pour 40 milliards de dollars (31 milliards d'euros) de dette immobilière par mois et qu'elle poursuivrait ses achats de titres sur les marchés jusqu'à ce que le marché du travail s'améliore nettement.

Autre évolution de la politique monétaire: la banque centrale précise qu'elle ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu'elle évoquait jusqu'à présent l'échéance de la fin 2014.

Le plan annoncé jeudi diffère des précédents notamment car la Fed ne s'est fixé aucune limite de temps, optant au contraire pour un objectif en termes de niveau de chômage.

Bon nombre d'investisseurs avaient anticipé ce nouveau plan de la Fed, ce qui explique d'ailleurs la bonne tenue de Wall Street observée au cours de la semaine écoulée, mais des analystes ont souligné que certains intervenants ne pensaient pas que la Réserve fédérale allait agir avant l'élection présidentielle de novembre.

"(...) Il y en avait encore beaucoup qui étaient sceptiques (au sujet de l'imminence d'une intervention de la Fed). Par ailleurs les acteurs du marché réalisent que la Fed prend son rôle très à coeur", a déclaré Ron Rowland, président de Capital Cities Asset Management.

Au vu de la poussée du S&P depuis le début de l'année, des experts du marché pensent que le temps de la consolidation est peut-être venu.

"De toute évidence, le marché a réagi positivement aux nouvelles en provenance de la Fed, mais je ne serai pas étonné de voir une partie de ces gains fonds au cours des prochains jours", a dit Thomas Villalta, gérant de fonds chez Jones Villalta Asset Management.

Le titre Apple a encore gagné 1,97% à 682,98 dollars au lendemain de la présentation de l'iPhone 5 qui, selon des analystes, pourrait enregistrer des ventes multipliées par deux par rapport au précédent modèle au cours de la première semaine de sa commercialisation.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant