Wall Street: chute des pétrolières, bancaires et biotechs.

le
0

(CercleFinance.com) - La lourdeur de Wall Street s'est amplifiée, graduellement mais irréversiblement au fil des heures et les indices US clôturent pratiquement au plus bas du jour avec -1,8% sur le Dow Jones (qui perd 300Pts), -1,88% sur le S&P500, -2,24% sur le Nasdaq (pourtant moins exposé sur le secteur énergie/produits de base) et -2,32% sur le Russel-2000.

Les actions US avaient remarquablement bien digéré les chiffres médiocres de la veille et la corrélation entre le pétrole et les indices boursiers semblait avoir été brisée... mais avec la rechute du 'WTI' sous les 30$ ce mardi, les marchés se trouvent replongés dans les anticipations macroéconomiques négatives (sinon, comment expliquer un plongeon de -14% du baril en 48H).

Si le pétrole rechute aussi spectaculairement (de 34,5 vers 29,95$) c'est que les 'fondamentaux' doivent être mauvais quelque part (Brésil, Russie, Chine, etc.) et que la récession constitue une menace largement sous-estimée par la FED en décembre dernier.

De fait, l'ISM (activité manufacturière) de New York en janvier chute de 62 vers 54,6... mais c'est une photographie très locale.

Les compagnies pétrolières et minières ont plombé le S&P500 (les pertes record de BP ont semé la suspicion sur les résultats des 'majors' US): Exxon perd -2,2%, Chevron -4,8%, Conoco-Philips -5,5%, Hess -5,8%, Chesapeake et Consol Energy -6,9%, Transocean -7,6%, Freeport -8,2%, Marathon -10,3%.

La chute des valeurs pétrolières commence à contaminer leurs créanciers supposés: Bank of America -5,2%, Citigroup -4,8%, Morgan Stanley -4,7%, Zions Bancorp -4,4%... et la chute de Goldman Sachs a pesé pour 20% de la baisse du Dow Jones.

Le Nasdaq a souffert de lourds dégagements sur Microsoft (-3,1%), Intel et Micron (-3,3%), eBay et Netflix (-2,7%), Seagate -5,8%, Incyte -5%, Biomarin -4,8%, Citrix et Qualcomm -6,5%, Tesla -7,2%.

Enfin, Alphabet qui gagnait plus de 5% lundi soir 'hors séance' et ravissait le titre de 1ère capitalisation planétaire au géant à la pomme (qui perd -2% ce soir) réduisait son avantage avec un gain de seulement +1,7%, soit 535Mds$ de capitalisation, contre 525Mds$ pour Apple.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant