Wall Street bat des records avant un long week-end

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini jeudi en nette hausse une séance écourtée à la veille du long week-end d'Independence Day avec des records pour le Dow Jones et le S&P 500 dans le sillage de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

Le Dow Jones a franchi la barre des 17.000 points, progressant de 92,02 points (0,54%) à 17.068,26 points.

Le S&P 500, plus large, a pris 10,82 points, soit 0,55%, pour se rapprocher des 2.000 points, à 1.985,44 points

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 28,19 points (0,63%) à 4.485,925 points.

L'économie américaine a créé 288.000 emplois en juin et le taux de chômage a reculé à 6,1%, selon le rapport officiel publié jeudi, qui confirme le rebond de l'activité dans le pays après un début d'année difficile.

Ces bonnes statistiques pourraient inciter la Réserve fédérale à commencer plus tôt que prévu à relever ses taux directeurs, ce qui a limité la hausse des cours.

"Il est très difficile de trouver quoi que ce soit de mauvais dans ce rapport. Il cartonne sur tous les fronts. Il ne fait aucun doute que cela nourrit les anticipations de hausse des taux dans la mesure où le taux de chômage, à 6,1%, est virtuellement revenu en territoire normal", dit David Keeble, (Crédit agricole Corporate & Investment Banking à New York).

"Les obligations du Trésor devraient rester sous pression. Nous allons acheter à la baisse."

Comme pour illustrer ces propos, les chiffres de l'emploi ont eu pour effet de faire augmenter les rendements des Treasuries à 10 ans, qui ont touché un plus haut depuis deux mois.

Le déficit de la balance commerciale s'est par ailleurs réduit légèrement plus que prévu en mai grâce à une augmentation des exportations qui ont atteint un record, suggérant que le commerce extérieur pourrait avoir pesé moins lourd que prévu sur la croissance du deuxième trimestre.

Aux valeurs, la chaîne d'animalerie PetSmart a bondi de plus de 12% après que le fonds activiste Jana Partners a annoncé qu'il en était devenu l'actionnaire principal et en demandait la vente.

Le cigarettier Lorillard a gagné 5,33% après des informations de CNBC annonçant une probable fusion avec Reynolds American à la fin juillet.

Paccar a progressé de 5,44% malgré le démenti par Volkswagen d'une information selon laquelle le groupe allemand préparerait une offre de rachat du constructeur américain de camions.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant