Wall Street baisse, prises de bénéfice avant la Fed

le , mis à jour à 22:35
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi une séance hésitante, la tendance s'étant inversée en début d'après-midi avec le nouveau recul des cours du pétrole, qui a favorisé les prises de bénéfices à l'approche de la réunion de la Réserve fédérale.

L'indice Dow Jones, qui a évolué dans le vert pendant la majeure partie de la matinée, a clôturé en repli de 75,70 points, soit 0,43%, à 17.492,30. Le Standard & Poor's-500, plus large, a cédé 15,97 points (-0,77%) à 2.047,62 et le Nasdaq Composite a reculé de 75,38 points (-1,48%) à 5.022,87.

Les investisseurs ont eu du mal à expliquer le retournement de tendance mais ont cité entre autres les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance mondiale, la baisse du pétrole et la perspective du premier relèvement des taux d'intérêt américains depuis près de dix ans.

"On a un sacré marché baissier sur les matières premières en ce moment, et la Fed est sur le point de relever les taux. Les gens craignent de plus en plus qu'elle ne relève les taux au pire moment possible", explique Robert Phipps, de Per Stirling Capital Management.

Le marché pétrolier, qui gagnait jusqu'à 4% en début de journée, s'est retourné dans l'après-midi et le baril de brut léger (West Texas Intermediate, WTI) a terminé sur une baisse de 35 cents à 37,16 dollars le baril.

L'indice S&P de l'énergie, qui avait perdu plus de 10% depuis le début du mois, a néanmoins repris 1,33% sur la journée.

DOW CHEMICAL ET DUPONT EN VEDETTE, YAHOO DÉÇOIT

Au total, sept des 10 grands secteurs du S&P-500 ont clôturé dans le rouge. La plus mauvaise performance revient à celui des hautes technologies avec un recul de 1,47%, la meilleure à celui des matériaux de base avec un gain de 3,07%.

Aux valeurs, Dow Chemical et DuPont ont bondi respectivement de 11,93% et 11,85% après les informations selon lesquelles les deux groupes discutent d'une fusion qui créerait un géant de plus de 120 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Ils ont ainsi limité le repli du Dow Jones et du S&P-500.

"Je crois qu'à présent, les marchés actions réagissent principalement à l'actualité: l'emploi la semaine dernière, le pétrole cette semaine, et la semaine prochaine, ce sera la Fed", commente Terry Sandven, responsable de la stratégie actions d'U.S. Bank Wealth Management.

"Les incertitudes sont assez élevées en ce moment et dans ce contexte, les cours vont évoluer en dents de scie jusqu'à la fin de l'année."

Les investisseurs restent notamment attentifs à toutes les nouvelles concernant le ralentissement de l'économie chinoise et son impact sur la demande mondiale. Or les chiffres de l'inflation publiés mercredi ont alimenté les craintes d'un mouvement déflationniste.

Yahoo a perdu 1,29% après la décision de son conseil d'administration de ne pas vendre la participation du groupe Alibaba (-1,14%).

Le distributeur Costco Wholesale a quant à lui chuté de 5,42% après l'annonce d'une baisse de ses ventes à magasins comparables pour le troisième trimestre consécutif. Le titre a été l'un des principaux contributeurs au repli du S&P et du Nasdaq.

(Sinead Carew; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant