Wall Street attend la Fed mais aussi la Cour suprême

le , mis à jour à 18:17
0

par Saqib Iqbal Ahmed et Sinead Carew NEW YORK, 14 juin (Reuters) - La Réserve fédérale ne sera pas la seule institution sous le feu des projecteurs de Wall Street cette semaine et les investisseurs qui ont parié sur une hausse du secteur de la santé à la Bourse de New York auront ce lundi l'esprit tourné vers la Cour suprême des Etats-Unis dans l'attente de son jugement sur l'Obamacare. Le comité de politique monétaire de la Fed se réunit pendant deux jours mardi et mercredi et il est entendu pour la plupart des investisseurs qu'un premier relèvement des taux d'intérêt depuis près de 10 ans se prépare pour septembre ou décembre aux Etats-Unis, ce qui, conjugué aux craintes pour la zone euro liées à la crise de la dette grecque, freine la progression des grands indices de Wall Street. Les déclarations de la Fed à l'issue de cette réunion pourraient néanmoins agiter les marchés si les investisseurs y décèlent le moindre signe invalidant leur calendrier. Auparavant, les juges de la Cour suprême auront siégé lundi. Ils ont à examiner un recours contre l'Affordable Care Act, la loi sur la généralisation de l'assurance-santé devenue un emblème de la présidence de Barack Obama au point que son nom y est désormais associé sous l'appellation "Obamacare". Au coeur du litige se trouvent les dispositions fiscales permettant à environ 6,4 millions d'Américains à bas revenus de souscrire une assurance-santé. Si la Cour suprême se prononce contre ce dispositif, des millions d'Américains pourraient ne plus être en mesure de payer une couverture maladie, ce qui affecterait l'activité des assureurs mais aussi des hôpitaux et d'autres acteurs du secteur de la santé. Les observateurs s'attendent à un vote serré et la Cour pourrait même reporter sa décision. Les investisseurs, eux, paraissent optimistes. "L'activité sur les prises d'options sur les titres du secteur hospitalier ces dernières semaines donne à penser que ce marché parie sur une hausse après la décision de la Cour suprême", dit Anshul Agarwal, de Bay Crest Partners à New York. LA SANTÉ, MEILLEUR INDICE SECTORIEL EN 2015 L'hypothèse d'une décision contraire de la Cour suprême ne suscite même pas d'inquiétudes. Certains pensent que la pression politique serait alors telle sur les élus du Congrès qu'ils feraient en sorte de mettre en place un dispositif de transition pour les personnes menacées de perdre l'aide financière de l'Etat et que la Cour accepterait de suspendre l'application de son jugement le temps de trouver une solution pérenne. Un jugement négatif de la Cour sur l'Obamacare déclenchera un mouvement de vente immédiat sur les valeurs du secteur de la santé mais ce sera temporaire, pense Sven Borhos, associé fondateur d'OrbiMed Advisors, qui investit dans des valeurs de la santé comme HCA Holdings HCA.N . "Les gens chercheront à acheter la baisse", prédit-il. Parmi les entreprises concernées par ce vote se trouvent les opérateurs hospitaliers HCA, Tenet Healthcare THC.N , Community Health Systems CYH.N et LifePoint Health LPNT.O ou encore les assureurs UnitedHealth Group UNH.N , Humana HUM.N , Anthem ANTM.N , Aetna AET.N , Molina Healthcare MOH.N et WellCare Health Plans WCG.N . A l'approche de la décision de la Cour suprême, les investisseurs ont fait grimper toutes ces valeurs. Le titre HCA a ainsi pris plus de 18%, Tenet a gagné 11,8% et Community a progressé de 10,4% depuis la clôture du 3 mars, veille des plaidoiries devant la Cour. De nombreuses compagnies d'assurance ont aussi avancé sur cette même période comme Aetna (+18,1%), Anthem (+12,3%) et Molina (+11,4%). Le compartiment de la santé .SPXHC est le plus performant des 10 grands indices sectoriels du Standard and Poor's 500 .SPX depuis le début de l'année, avec une hausse de 9,6%, alors que le S&P-500 n'a lui-même engrangé qu'un gain modeste de 1,71% en 2015. Quelle que soit la décision de la Cour suprême, certaines de ces valeurs devraient connaître des variations importantes dans les jours suivants et les traders se sont positionnés en prévision d'une grande volatilité. (Avec Ryan Vlastelica; Bertrand Boucey pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant