Wall Street attend Ben Bernanke et une série de résultats

le
0
LES MARCHÉS AMÉRICAINS ATTENDENT L'AUDITION PARLEMENTAIRE DE BEN BERNANKE
LES MARCHÉS AMÉRICAINS ATTENDENT L'AUDITION PARLEMENTAIRE DE BEN BERNANKE

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Les investisseurs américains auront largement de quoi retenir leur attention au cours de la semaine à venir, entre une avalanche de résultats et l'audition parlementaire de Ben Bernanke, le président de la Réserve Fédérale des Etats-Unis.

De récents avertissements sur résultats, notamment de la part du fabricant de puces Advanced Micro Services (AMD), ont pesé sur le S&P six jours d'affilée, avant un rebond en fin de semaine.

Le S&P 500 et le Dow Jones ont effacé leurs pertes de la semaine au cours de la seule séance de vendredi. Mais ils terminent sur une hausse d'à peine 0,2% et 0,1% respectivement. Le composite du Nasdaq a lui perdu 1% sur la semaine.

Alors qu'une série de grands noms de la cote s'apprêtent à publier leurs résultats, les investisseurs espèrent que les mauvaises nouvelles ont déjà été prises en compte. Mais le contexte économique dans son ensemble reste morose, ce qui pourrait limiter les gains du marchés même en cas de bonnes surprises au niveau des résultats.

Des signes de croissance ralentie en provenance d'Europe, de Chine et des Etats-Unis ont dernièrement pesé sur les marchés boursiers, tandis que les entreprises américaines ont mis en garde contre la faiblesse de la demande à l'étranger et le renchérissement du dollar, qui pénalise leurs exportations.

Le compte-rendu de la réunion de la Réserve fédérale des 19-20 juin a en outre laissé entendre que la Fed n'était pas prête à engager un nouveau tour d'assouplissement monétaire à moins d'une nouvelle dégradation de la conjoncture aux Etats-Unis.

Les traders seront néanmoins à l'affût du moindre indice d'une telle possibilité dans les déclarations que fera son président Ben Bernanke cette semaine. Ce dernier s'exprimera mardi et mercredi devant le Congrès américain, à l'occasion de son audition semestrielle par la commission des services financiers du Sénat et de la Chambre des représentants.

Des dizaines d'entreprises du S&P 500 s'apprêtent à publier leurs résultats, notamment Intel, Microsoft, General Electric ou Coca-Cola, mais aussi Goldman Sachs, Citigroup et Johnson & Johnson.

Les estimations de résultats ont déjà nettement baissé. Les résultats des entreprises du S&P 500 au deuxième trimestre sont attendus en hausse de seulement 5% en rythme annuel, alors qu'ils étaient attendus en hausse de 9,2% début avril, montrent des données Thomson Reuters.

Quasiment tous les secteurs ont vu leurs consensus abaissés en raison notamment de la faible demande en provenance d'Europe. Les secteurs de l'énergie et des services aux collectivités devraient enregistrer les plus faibles performances, compte tenu de la chute des coûts de l'énergie sur le trimestre.

Vu le faible niveau des consensus, la plupart des entreprises pourraient finir par dépasser les attentes, suscitant un rebond de soulagement sur les marchés. Ceci pourrait aider le S&P, dont la fourchette de variation s'est réduite ce mois-ci entre 1.310 et 1.370 points, à retrouver un peu d'élan.

Natalie Huet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant