Wall Street a terminé sans grand changement après un PIB faible

le , mis à jour à 00:40
0
    * Alphabet et Amazon ont soutenu le S&P et le Nasdaq 
    * Exxon a notamment pesé sur le Dow Jones 
    * La croissance du PIB américain au T2 à 1,2% (consensus 
2,6%) 
    * Le Dow a perdu 0,13%, le S&P a pris 0,16%, le Nasdaq 0,14% 
    * Sur le mois, le Dow a gagné 2,8%, le S&P 3,6%, le Nasdaq 
6,6% 
 
 (Actualisé avec dollar, pétrole, Treasuries) 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 29 juillet (Reuters) - Wall Street a fini sur de 
faibles variations vendredi, coincée d'une part entre une 
croissance américaine moins forte que prévu au deuxième 
trimestre et des résultats inférieurs aux prévisions des géants 
du pétrole et, d'autre part, les bonnes performances 
trimestrielles de grands noms du secteur technologique.  
     L'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 24,11 points, soit 0,13%, 
à 18.432,24 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a pris 3,54 
points, soit 0,16%, à 2.173,60 points, après avoir atteint un 
record, à 2.177,09, en séance pour la septième fois ce mois-ci.  
    Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de son côté de 7,15 
points (+0,14%) à 5.162,13 points.     
    "Il n'y a rien qui soit susceptible de stimuler les marchés 
actions et nous sommes déjà à des plus hauts historiques (...)", 
a noté Phil Davis, directeur général de PSW Investments pour 
expliquer la faiblesse des variations de la journée. 
    Sur la semaine, le Dow a cédé 0,75% et le S&P 0,07%, mais le 
Nasdaq a progressé de 1,2%. Sur le mois de juillet en revanche, 
les trois indices ont pris respectivement 2,8%, 3,6% et 6,6%.    
     La croissance américaine a été nettement moins soutenue que 
prévu au deuxième trimestre, sous le coup notamment d'une 
première diminution des stocks des entreprises depuis 2011, mais 
le bond de la consommation des ménages sur la période atteste 
d'une bonne santé sous-jacente l'économie.        
    L'action Exxon Mobil  XOM.N  a perdu 1,39% mais Chevron 
 CVX.N  (+0,68%) a mieux résisté, après leurs résultats.      
     
    CHUTE DU DOLLAR, ENVOLÉE DU YEN 
    Affectés par la rechute du brut sur la période avril-juin et 
de marges de raffinage en berne, les résultats d'Exxon Mobil ont 
baissé bien plus que prévu tandis que Chevron a accusé sa perte 
trimestrielle la plus prononcée en 15 ans.   
    Le secteur technologique a toutefois soutenu la cote, porté 
par les résultats supérieurs aux attentes du deuxième trimestre 
publiés jeudi par Alphabet  GOOGL.O  (+3,33%), maison mère de 
Google, et, dans une moindre mesure, Amazon  AMZN.O  (+0,82%). 
    Alphabet a annoncé une croissance de 23% de son chiffre 
d'affaires, grâce notamment à une hausse de ses revenus 
publicitaires réalisés sur des supports mobiles.   
    Amazon a enregistré une hausse de 31,1% de son chiffre 
d'affaires, portée par le succès confirmé de sa filiale de 
services de stockage dématérialisé ("cloud") et la hausse du 
nombre d'abonnés à son programme de fidélité.   
    Baidu  BIDU.O  a perdu 3,64%. Le moteur de recherche chinois 
a publié jeudi ses plus mauvais résultats depuis ses débuts à 
Wall Street il y a près de huit ans, avec un bénéfice net en 
baisse de près d'un tiers, contre-coup de son image ternie après 
plusieurs enquêtes dont il fait l'objet en Chine. 
    L'assureur maladie Cigna  CI.N  a reculé de 5,17% après 
avoir annoncé un bénéfice trimestriel inférieur au consensus et 
a revu en baisse sa prévision de bénéfice opérationnel annuel. 
    Le dollar a chuté en réaction à la faiblesse de la 
croissance américaine au deuxième trimestre et le yen  JPY=  
s'est envolé de plus de 3% après des mesures de soutien à la 
croissance de la Banque du Japon jugées décevantes.   
    L'indice de la devise américaine par rapport à un panier de 
devises de référence a reculé de 1,26%  .DXY . 
    Les cours du pétrole ont également évolué dans le désordre, 
à l'issue d'une semaine marquée par un fort courant de ventes 
lié au regain d'inquiétude sur l'excès d'offre sur le marché 
mondial. Le brut léger américain (WTI)  CLc1  a accusé sa plus 
forte baisse mensuelle en un an, de l'ordre de 14%. 
    Le rendement des obligations à 10 ans du Trésor  US10YT=RR  
est passé sous la barre de 1,5% après le PIB américain.  
 
 (Avec Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant