Wall Street a terminé en baisse après de nouveaux records

le
0

* Le Dow a gagné 0,09%, le S&P 500 a cédé 0,48% et le Nasdaq 1,02%

* En séance, le Dow a dépassé les 16.000 points et le S&P les 1.800 points

* L'action Boeing a gagné quelque 1,7% avec les commandes à Dubaï

par Angela Moon

NEW YORK, 18 novembre (Reuters) - Wall Street a essentiellement terminé en baisse lundi, sous le coup de mouvements de ventes intervenus dans la dernière heure de transactions alors que, plus tôt en séance, le Dow Jones et le S&P 500 avaient atteint de nouveaux sommets, dans la foulée de leurs records successifs de la semaine dernière.

Soutenu par le titre Boeing BA.N , l'indice Dow Jones

.DJI est resté en territoire positif avec un gain de 0,09%, soit 14,32 points, à 15.976,02.

Mais le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 6,65 points, soit 0,37%, à 1.791,53. Et le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de 36,90 points (-0,93%) à 3.949,07.

Le retournement de la place boursière américaine est intervenue quelques minutes après que l'investisseur activiste Carl Icahn a dit à Reuters qu'il était "très prudent" sur les actions, ajoutant que Wall Street n'était pas du tout à l'abri d'une "forte baisse".

Peu auparavant, William Dudley, responsable influent de la banque centrale américaine et l'un des plus ardents défenseurs d'une politique monétaire ultra-accommodante, s'est déclaré plus optimiste sur les perspectives de reprise de l'économie américaine, prévoyant une amélioration de la croissance l'an prochain et en 2015. (voir ID:nL5N0J348Q )

Ce proche du président de la Fed Ben Bernanke n'a pas dit ce que cela signifiait pour la politique monétaire, mais ces commentaires pourraient laisser penser que la Fed est plus près qu'on ne le pense généralement de réduire le rythme de ses achats d'actifs, actuellement de 85 milliards de dollars par mois.

La semaine dernière, Janet Yellen, candidate choisie par le président de Barack Obama pour succéder à Ben Bernanke, s'est toutefois engagée à poursuivre les mesures de soutien à l'économie américaine, largement à l'origine du bond de Wall Street depuis le début de l'année. ID:nL5N0IZ538

En séance, le Dow Jones a, pour la première fois de son histoire, dépassé les 16.000 points, inscrivant un nouveau pic à 16.030,28.

Le Dow a mieux résisté que les deux autres principaux indices boursiers grâce à la hausse de 1,68% à 138,36 dollars de l'action Boeing BA.N .

Cette dernière a bénéficié des commandes massives de nouveaux avions passées par les compagnies aériennes lors du salon aéronautique de Dubaï. ID:nL5N0J204S

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est également aventuré en terrain inconnu, au-delà des 1.800 points à un record de 1.802,33, avant de refluer.

Le Nasdaq, qui n'est plus très loin du niveau des 4.000 points qu'il avait pour la dernière fois atteint en septembre 2000, en pleine bulle "TMT", a de son côté notamment pâti du repli de 6,49% à 45,83 dollars de l'action Facebook FB.O .

Le titre Twitter TWTR.N , autre vedette des réseaux sociaux, a pour sa part plongé de 6,46% à 41,14 dollars.

S'exprimant lors d'un forum organisé par Reuters, Carl Icahn a estimé que la hausse des bénéfices des entreprises américaines étaient davantage le fait du niveau très peu élevé des coûts de financement que d'une gestion judicieuse.

Les commentaires de l'investisseur milliardaire, âgé de 77 ans, sur le marché en général et sur des actions en particulier sont largement suivis au vu des retours élevés sur investissement générés par ses interventions dans le capital de nombre d'entreprises.

Carl Icahn a une nouvelle fois exhorté Apple AAPL.O à lancer un programme de rachat de titres de 150 milliards de dollars, tout en disant ne pas vouloir un affrontement avec la direction du fabricant d'iPad et d'iPhone.

Le titre Apple a cédé 1,21% à 518,63 dollars.

L'action Tesla Motors TSLA.O a encore plongé de 10,24% à 121,58 dollars, portant le recul du titre du fabricant de voitures électriques à 15% depuis le début de mois.

A l'origine de revers de fortune de la valeur sont trois cas d'incendie de véhicules, qui n'ont pas manqué de susciter des interrogations sur la sécurité des voitures.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant