Wall Street a profité de l'accord de l'Opep

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur un gain de quelque 0,5% mercredi, la place new-yorkaise s'étant retournée à la hausse en fin de séance, portée par son compartiment énergétique après que des sources ont dit que l'Opep avait décidé de baisser sa production de brut.

L'indice Dow Jones a gagné 0,61%, soit 110,94 points, à 18.339,24. Le S&P-500, plus large, a pris 11,44 points, soit 0,53%, à 2.171,37. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 12,84 points (+0,24%) à 5.318,55.

L'indice S&P regroupant les valeurs énergétiques a bondi de 4,34%, signant sa meilleure performance sur une session depuis janvier après l'annonce d'un accord de l'Opep, qui a également entraîné une hausse de quelque 5% des cours du brut.

C'est la première fois depuis 2008 que l'Opep prend la décision de baisser sa production de pétrole, l'Arabie saoudite et l'Iran mettant de côté leurs différends au vu de la pression qu'exercent le bas niveau des cours du brut sur les finances de nombre de membres du cartel.

Deux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui s'est réunie de manière informelle à Alger, ont précisé que l'Opep allait ramener sa production totale entre 32,5 et 33,0 millions de barils par jour contre un niveau actuel de 33,24 millions.

Les actions Exxon Mobil et Chevron ont gagné 4,43% et 3,16%, respectivement la deuxième et la troisième plus forte hausse du Dow Jones.

Devant les deux géants pétroliers, on trouve Caterpillar (+4,48%), le numéro un mondial des équipements de chantiers qui a de nombreux clients dans le secteur pétrolier.

NIKE A DÉÇU AVEC SES PRÉVISIONS DE COMMANDES

"Le secteur énergétique a fortement pesé sur les résultats ces dernières années donc si on peut apporter un peu de stabilité au secteur, les choses se présentent tout de suite mieux pour les résultats", a déclaré Mark Kepner, directeur général de Themis Trading.

Dans la foulée du compartiment pétrolier, celui regroupant les matières premières a pris 1,00%, signant la deuxième plus forte hausse de la cote.

Avant l'annonce de l'accord Opep, les investisseurs étaient plus hésitants à prendre position sur Wall Street, inquiets de l'issue des élections présidentielles du 8 novembre après le premier débat télévisé entre Hillary Clinton et Donald Trump.

"Il y a cette incertitude qui fait que l'on ne sait pas où va cette élection", a déclaré Chris Zaccarelli, chargé des investissements chez Cornerstone Financial Partners.

Selon un sondage CNN, la démocrate Hillary Clinton a emporté largement ce premier duel télévisé, 62% des téléspectateurs lui accordant la victoire contre 27% au candidat républicain.

Contre la tendance, le titre Nike a plongé de 3,78%, accusant la plus forte baisse du Dow Jones au lendemain de l'annonce du numéro un mondial des équipements sportifs d'une prévision de commandes inférieure aux attentes des investisseurs.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant