Wall Street à de nouveaux sommets avec JPMorgan et les banques

le
0
    * Le Dow a gagné 0,73%, le S&P-500 0,53%, le Nasdaq 0,55% 
    * Dow et S&P inscrivent des records pour la 4e séance 
    * JPMorgan dope les financières après ses résultats 
 
    par Rodrigo Campos 
    NEW YORK, 14 juillet (Reuters) - Le Dow Jones et le Standard 
& Poor's-500 ont atteint de nouveaux records à Wall Street jeudi 
pour la quatrième séance d'affilée, sous l'impulsion des valeurs 
financières dopées par des résultats meilleurs que prévu de JP 
Morgan Chase  JPM.N . 
    L'indice Dow Jones  .DJI  des 30 grandes valeurs a gagné 
134,29 points, soit 0,73%, à 18.506,41 points après être monté 
en séance jusqu'à 18.537,57.  
    Le Standard & Poors-500  .SPX , plus large, a pris 11,32 
points, soit 0,53%, à 2.163,75 après un pic à 2.168,99. 
    Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de son côté de 27,43 
points (0,55%) à 5.033,16, soutenu par Apple  AAPL.O  (+1,98%). 
    JPMorgan, qui donnait le coup d'envoi des résultats du 
secteur bancaire pour le deuxième trimestre, a impressionné avec 
un bénéfice par action et des revenus nettement supérieurs au 
consensus des analystes  . Le titre de la première 
banque américaine par les actifs a gagné 1,52% à 64,12 dollars, 
entraînant ses pairs comme Citigroup  C.N  (+2,58%), qui publie 
à son tour vendredi, et Goldman Sachs  GS.N  (+2,93%), la 
meilleure performance du Dow Jones.  
    L'indice du compartiment bancaire  .SPSY  a pris 0,89% pour 
finir en tête des grands indices sectoriels S&P. 
    "JPMorgan a nettement battu les attentes et c'est bon pour 
la psychologie du marché", commente Art Hogan, stratège chez 
Wunderlich Securities à New York. 
    "Avec en plus le dollar faible qui soutient les prix des 
matières premières et des indicateurs économiques meilleurs que 
prévu, le marché réussit à conserver sa tendance haussière." 
    Sur le front des statistiques, les inscriptions 
hebdomadaires au chômage sont restées stables la semaine 
dernière, confirmant la bonne santé du marché du travail, tandis 
que les prix producteurs ont enregistré en juin leur plus forte 
hausse en un an, ce qui suggère une remontée progressive mais 
bienvenue de l'inflation.    
    La série de statistiques vigoureuses, si elle se poursuit, 
risque de relancer les anticipations de resserrement monétaire 
plus tard dans l'année mais la préoccupation immédiate des 
investisseurs tient à la valorisation des actions. 
    Selon Art Hogan, la poursuite du rally sera fonction des 
résultats de sociétés alors que les publications du deuxième 
trimestre commencent à peine. 
    Les résultats des sociétés du S&P-500 sont attendus en 
baisse de 5% sur la période avril-juin, comme au premier 
trimestre, mais les analystes attendent un redressement au 
deuxième semestre. 
    Les valeurs du S&P se paient près de 17,3 fois leurs 
résultats à 12 mois, au-dessus de leur médiane des 10 dernières 
années à 14,7, selon les données de StarMine. 
    L'indice Vix  .VIX  qui mesure la volatilité du marché a 
reculé de 1,7% à 12,82, sa clôture la plus basse en 11 mois. 
     
    MONSANTO GAGNE 3%, BAYER AMÉLIORE SON OFFRE 
    Neuf des dix indices sectoriels S&P ont fini en hausse, la 
seule baisse étant pour les services aux collectivités  .SPLRCU  
(-0,65%) pénalisés par leur profil défensif. 
    L'indice des matériaux  .SPLRCM  a pris 0,83%, deuxième 
meilleure performance sectorielle, sous l'influence de Monsanto 
 MON.N  qui s'est adjugé 3,06% à 104,22 dollars après l'annonce 
par l'allemand Bayer  BAYGn.DE  d'un relèvement de son offre 
d'achat sur le numéro un mondial des semences.   
    Yum Brands  YUM.N , la maison mère des restaurants KFC, 
s'est apprécié de 2,95% après des résultats qui ont rassuré sur 
ses activités en Chine.   
    La compagnie aérienne Delta Air Lines  DAL.N  a gagné 3,59% 
en réaction à un bénéfice trimestriel meilleur 
qu'attendu  et les investisseurs ont également salué 
les résultats de la compagnie ferroviaire CSX  CSX.O  (+2,98%). 
    Le géant de la gestion d'actifs BlackRock  BLK.N  a en 
revanche cédé 0,64% après la publication d'un profit en baisse 
de 3,7% au deuxième trimestre. 
    La séance a par ailleurs été marquée par les débuts réussis 
du service de messagerie japonais Line  LN.N  3938.T , la plus 
importante introduction en Bourse de l'année dans le secteur 
technologique. Le titre qui avait été mis à prix à 32,84 dollars 
a gagné jusqu'à 36% en séance, à 44,49 dollars, avant de finir 
sur un gain de 26,61% à 41,58.   
 
 (avec Yashaswini Swamynathan et Tanya Agrawal à Bengalore, 
Véronique Tison pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant