Wall Street a connu sa meilleure semaine depuis mars

le , mis à jour à 23:01
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse vendredi pour conclure la semaine sur sa plus forte progression hebdomadaire depuis mars, les déclarations de Janet Yellen sur un possible relèvement des taux "dans les mois à venir" ne faisant que confirmer une hypothèse désormais bien ancrée dans l'esprit des investisseurs.

L'indice Dow Jones a gagné 44,93 points, soit 0,25%, à 17.873,22. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a pris 8,96 points (0,43%) à 2.099,06. Le Nasdaq Composite a avancé de 31,74 points (0,65%) à 4.933,51.

Cette semaine a été la meilleure pour les marchés actions américains depuis début mars. Le Dow Jones, qui restait sur quatre semaines de baisse, affiche un gain hebdomadaire de 2,1%, le S&P-500 de 2,3% et le Nasdaq de 3,4%.

La Bourse de New York sera fermée lundi en raison d'un jour férié, Memorial Day, aux Etats-Unis.

L'intervention de Janet Yellen n'aura pas eu beaucoup d'effet, même si Wall Street a un temps réduit ses gains et si le dollar et les rendements des obligations du Trésor américain ont un peu amplifié leur hausse.

La présidente de la Réserve fédérale américaine a déclaré que la Fed devrait relever ses taux d'intérêt "dans les mois à venir" si la croissance économique accélère comme prévu et que des emplois continuent d'être créés aux Etats-Unis.

Ces propos renforcent l'hypothèse d'un nouveau tour de vis monétaire en juin ou en juillet, qui a ressurgi la semaine dernière après la publication du compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

"(L'hypothèse d'une hausse de taux) en juin ou juillet est très vivace désormais", a réagi Stephen Massocca, responsable de l'investissement chez Wedbush Equity Management à San Francisco.

"La révélation a eu lieu il y a quelques jours avec la publication des 'minutes' de la Fed et donc c'est cohérent avec ça. Je ne pense pas qu'il y ait eu là quoi que ce soit de nouveau", ajoute-t-il.

VERIZON PORTE LES TÉLÉCOMS

Avant le discours de Janet Yellen, Wall Street n'avait guère réagi non plus à la nouvelle estimation de la croissance de l'économie américaine au premier trimestre, revue en hausse. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a finalement progressé de 0,8% en rythme annualisé au cours des trois premiers mois de l'année et non de 0,5% comme le donnait la première estimation.

Tous les secteurs ont fini dans le vert, avec en tête les financières (+0,71%) avec la perspective d'une prochaine hausse de taux.

L'action Verizon Communications, qui a pris 0,92% à 50,62 dollars, plus forte hausse du Dow Jones, a porté le secteur des télécoms (+0,62%). L'opérateur et les syndicats représentant près de 40.000 salariés dans ses activités de téléphonie fixe sont parvenus à un accord de principe pour mettre fin à une grève d'un mois et demi aux Etats-Unis.

La chaîne de salons de beauté Ulta a bondi de 9,11% à 233,15 dollars, plus forte hausse du S&P-500, après un relèvement de sa prévision de résultats annuels.

A l'inverse, Terex a décroché de 14,14% à 20,89 dollars, le chinois Zoomlion ayant annoncé qu'il renonçait à son offre sur le constructeur de grues de chantier.

Les volumes ont été assez faibles avant un week-end de trois jours aux Etats-Unis. Environ 5,6 milliards de titres ont été échangés, soit moins que la moyenne quotidienne de 7,1 milliards de titres sur les 20 précédentes séances.

Le dollar a touché un plus haut de deux mois face à un panier de devises de référence, à 95,745, après les déclarations de Janet Yellen.

Sur le marché obligataire, les rendements des Treasuries ont augmenté, notamment ceux à courte échéance comme le deux ans qui a grimpé à 0,911% tandis que le 10 ans est monté à 1,851%.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant