Wall Street: 6ème repli en 7 séances, gain semestriel de +1%

le
0

(CercleFinance.com) - Fin de semestre sans éclat pour Wall Street: la journée des '4 sorcières' n'aura pas déclenché de grandes manoeuvres ni de vague d'achats tactique destinée à étoffer les gains trimestriels et annuels (la référence la plus 'solide' -le S&P500- affiche +0,4% depuis le 1er janvier, le Dow Jones +1,45%).

Le Dow Jones et le S&P500 se sont effrités de -0,33%, le Nasdaq a chuté de -0,9%.

La séance restera surtout marquée par le spectaculaire rebond du pétrole (+4,8%) à 48,3$ qui a dopé le secteur énergie, très largement en tête du peloton ce vendredi.

Sur l'ensemble de la semaine, le 'Dow' lâche -1,1%, le 'S&P' -1,2% et le Nasdaq -1,9%.

La contre-performance de l'indice électronique s'explique surtout du fait de la chute soudaine et inattendue du géant Apple de -2,8% alors que le volume des ventes d'iPhone en Chine semble plafonner, malgré la commercialisation d'un smartphone plus abordable destiné aux marchés asiatiques.

La publication de chiffres médiocres à 14H30 aux Etats Unis n'a pas vraiment impacté la performance des actions US. Les mises en chantier ont reculé de 0,3% en données annualisées et corrigées des variations saisonnières (CVS) le mois dernier à 1.164.000, après 1.167.000 en septembre (chiffre révisé de 1.172.000). Les économistes prévoyaient en moyenne un recul plus prononcé autour de 1.150.000.

Les permis de construire ont augmenté de 0,7% à 1.138.000, après 1.130.000 (chiffre révisé de 1.116.000) alors que les analystes tablaient là aussi sur 1.150.000.

L'envol du baril a très largement excédé l'ampleur du repli du Dollar (-0,5% vers 1,128/E) et il a permis au pétrolières de se distinguer avec des gains de +6,2% sur Chesapeake, +4,9% sur Murphy Oil, +3,9% sur N.al Oilwell, Diamond Offshore et Marathon Oil, +3,4% sur Devon et Range Resources, +3% sur Anadarko.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant