Wall St finit en ordre dispersé, les énergétiques ont pesé

le
0

(Actualisé avec des précisions, citation) * Le Dow finit inchangé, le S&P perd 0,25%, le Nasdaq gagne 0,09% * Les trois indices enregistrent des gains élevés sur le mois * Recul des énergétiques, hausse de la distribution et des cies aériennes par Ryan Vlastelica NEW YORK, 28 novembre (Reuters) - Le Dow Jones et le Nasdaq ont fini pratiquement inchangés vendredi au terme d'une séance écourtée en raison du "Black Friday", tandis que le S&P a été affecté par le recul des valeurs de l'énergie après la décision de l'Opep de ne pas réduire sa production. Les trois indices ont toutefois inscrit une sixième semaine dans le vert d'affilée. Les pays membres de l'Opep ont décidé jeudi de ne pas réduire leur extraction, une victoire pour les Etats du Golfe emmenés par l'Arabie saoudite face aux pays plus pauvres du cartel, sur fond de baisse continue des cours du brut ID:nL6N0TH20W "Le brut ne semble pas avoir trouvé de plancher et il pourrait facilement venir tutoyer 60 dollars", observe Tony Roth (Wilmington Trust). Le WTI texan à échéance janvier CLc1 est tombé juste en deçà des 66 dollars le baril, à 65,99 dollars, accusant une perte de 10,45%. Le Brent de mer du nord de même échéance LCOc1 a perdu 3,53% à 70,02 dollars le baril. L'indice Dow Jones .DJI a gagné 0,49 point à 17.828,24 points. Le Standard & Poor's 500 .SPX a cédé 5,27 points (0,25%) à 2.067,57 points et le Nasdaq Composite .IXIC a pris 4,31 points, soit 0,09%, à 4.791,63 points. Le Dow et le Nasdaq Composite ont notamment été soutenus par d'autres compartiments du marché, en particulier la distribution Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 0,1%, le S&P 0,2% et le Nasdaq 1,7%. Sur le mois de novembre, le Dow a progressé de 2,5%, le S&P de 2,5% et le Nasdaq de 3,5%. L'indice S&P de l'énergie .SPNY a perdu 6,3% et demeure l'indice sectoriel affligé de la plus mauvaise performance de l'année. Dans ce compartiment, Exxon Mobil XOM.N a chuté de 4,17%, Chevron CVX.N de 5,42% et le parapétrolier Halliburton HAL.N de 10,85%. La chute du pétrole a dopé en revanche les titres des compagnies aériennes. American Airlines AAL.O a bondi de 7,91%, JetBlue Airways JBLU.O de 7,57% et Delta Air Lines DAL.N de 5,49%. Elle soutient également le secteur de la distribution, où Wal-Mart WMT.N a progressé de 3,01% après avoir comptabilisé plus de 22 millions de clients dans ses magasins jeudi. L'indice S&P de la distribution .SPXRT a avancé de 1,4%. On dénombre sur le Nyse 1,62 baisse pour une hausse et sur le Nasdaq 2,03 baisses pour une hausse. Quelque 4,2 milliards de titres ont changé de mains sur toutes les plateformes, selon BATS. La chute des cours pétroliers profite au dollar dans un marché qui attend avec impatience, la semaine prochaine, les réunions de banques centrales et la statistique américaine de l'emploi de novembre. L'inflation dans la zone euro a encore ralenti en novembre, à 0,3% en rythme annuel après 0,4% en octobre, loin de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'un taux légèrement inférieur à 2%, signalant ainsi un réel risque de déflation. ID:nL6N0TI25H Face à un panier de devises, le dollar .DXY a fini non loin d'un pic de quatre ans de 88,44 établi lundi et il a également fortement progressé face aux monnaies de grands pétroliers. Il a dépassé les sept couronnes norvégiennes NOK= , ce qu'il n'avait plus fait depuis plus de cinq ans, et atteint un nouveau record de plus de 50 roubles RUB= . Sur le marché obligataire, les rendements sont en berne et le 30 ans US30YT=RR a gagné un point entier, avec un rendement tombé à 2,8888%. Le rendement du 10 ans US10YT=RR a touché 2,1658%. Dans les deux cas, il s'agit de plus bas de plus d'un mois. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant