Wall St finit en ordre dispersé après l'annonce de Fitch

le
0

* Le Dow Jones finit en léger recul, le S&P et le Nasdaq grimpent

* La mise en garde de Fitch sur la zone euro a pesé

* Technologiques et financières tirent leur épingle du jeu

* Sur la semaine, le Dow et le S&P ont perdu environ 3%

NEW YORK, 16 décembre (Reuters) - Wall Street a fini en ordre dispersé vendredi, effaçant une bonne partie de ses gains après qu'une mise en garde de Fitch sur les notes de plusieurs pays de la zone euro, dont la France, a sapé la progression des valeurs cycliques.

L'agence de notation a abaissé la perspective sur le "triple A" français à négative, faisant part de ses inquiétudes concernant les conséquences potentielles de la crise de la dette sur les finances de l'Etat. ID:nL6E7NG3RY

L'indice Dow Jones .DJI a clôturé en très léger recul de 0,02%, cédant 2,57 points à 11.866,24. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 3,90 points (0,32%) à 1.219,65 points, tandis que le Nasdaq .IXIC a avancé de son côté de 14,32 points (0,56%) à 2.555,33 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a cédé 2,7%, le S&P a abandonné 2,9% et le Nasdaq a reculé de 3,5%.

Certains investisseurs veulent toutefois croire à la vigueur de la reprise américaine après la publication de statistiques solides ces derniers jours, comme un net recul des inscriptions au chômage aux Etats-Unis et de solides indicateurs avancés de l'activité manufacturière.

"Je pense que c'est une erreur mais il y a un faux sentiment de sécurité à propos de l'économie américaine avec un optimisme lié à la récente salve de statistiques économiques plutôt bonnes, laissant entendre que (les Etats-Unis) pourront éviter une récession", estime James Dailey, gérant de portefeuille de TEAM Asset Strategy Fund.

Selon des chiffres publiés vendredi, les prix à la consommation aux Etats-Unis sont restés inchangés en novembre, une stabilité qui pourrait accroître les marges de manoeuvre dont dispose la Réserve fédérale pour soutenir une reprise encore fragile. IDnL6E7NG2M1

Le secteur technologique a tiré son épingle du jeu, profitant de la bonne tenue des valeurs de croissance. L'éditeur de logiciels Adobe ADBE.O , qui a publié jeudi soir un résultat trimestriel supérieur aux attentes, a fini sur un gain de 6,58%.

L'action du concepteur de jeux en ligne Zynga ZNGA.O a fait vendredi son entrée à Wall Street en hausse de 10% avant de retomber sous son prix d'introduction en Bourse, signe que les investisseurs restent inquiets de ses perspectives de croissance. Le titre a fini en baisse de 5,0%. ID:nL6E7NG3FB

De son côté, Research in Motion RIMM.O a chuté de plus de 11% après avoir averti d'un retard dans le lancement de sa nouvelle génération de smartphones BlackBerry. ID:nL6E7NG381

L'indice S&P des valeurs financières .GSPF , qui a sous-performé le S&P-500 cette semaine, figure parmi les principales hausses sectorielles avec une progression de 0,52%.

(Caroline Valetkevitch, Jean Décotte pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant