Wall St a également pâti des craintes sur la zone euro

le
0

* L'Espagne et la Grèce toujours au centre des craintes

* Les investisseurs redoutent l'effet de la conjoncture sur les résultats d'entreprise

* Wall Street reste à des niveaux élevés

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 26 septembre (Reuters) - Wall Street a terminé recul modéré mercredi, sous le coup, comme les Bourses européennes, d'une brutale résurgence des craintes concernant la crise de la dette de la zone euro, craintes qui ont conduit les investisseurs à prendre une partie de leurs bénéfices en cette fin de troisième trimestre.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a cédé 0,33, soit 44,04 points, à 13.413,51. Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 8,27 points, soit 0,57%, à 1.433,32. Le Nasdaq Composite

.IXIC a reculé de son côté de 24,03 points (-0,77%) à 3.093,70.

Depuis le début du troisième trimestre, porté par les anticipations d'un nouveau plan de soutien de la Réserve fédérale - qui a été annoncé le 13 septembre, le S&P a gagné plus de 5%. Sur septembre, moins traditionnellement peu porteur pour le marché actions, la hausse est de près de 2%.

Depuis l'annonce du programme de soutien à l'économie américaine de la Fed, qui avait été précédé une semaine auparavant par celle des projets de la Banque centrale européenne (BCE) pour la zone, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a perdu 1,4%.

De violentes manifestations contre l'austérité en Espagne et une journée de grève nationale en Grèce ont été les facteurs du retour des craintes d'une aggravation de la crise de la dette en Europe.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a lui-même pris le risque d'envoyer un signal négatif aux marchés en déclarant au Wall Street Journal qu'il ne se résoudrait à demander un plan de sauvetage que si les coûts d'emprunt de Madrid devaient rester durablement élevés. ID:nL5E8KQ1QX

L'Espagne, dont le produit intérieur brut a poursuivi sa forte contraction au troisième trimestre ( ID:nL5E8KQ3AY ), pourrait au final ne pas avoir le choix.

D'autant que trois pays - Allemagne, Pays-Bas et Finlande - ont publié un communiqué commun qui semble remettre en question le principe convenu au sommet européen de Bruxelles d'une recapitalisation directe des banques en difficulté, donc le plan d'aide de 100 milliards d'euros accordé aux banques espagnoles.

ID:nL5E8KPES6

Confronté à une grève générale ce mercredi, le gouvernement grec a de son côté finalisé ses dernières mesures d'austérité qui doivent lui permettre d'économiser près de 12 milliards d'euros et satisfaire ainsi ses créanciers internationaux.

ID:nL5E8KQ4KJ

"Il y a encore tellement d'inconnues qu'il n'en faudra pas beaucoup pour à nouveau faire dérailler le S&P 500", a déclaré T. Doug Dale, chargé des investissements chez Security Ballew.

Ceci étant dit, les mesures prises par les banques centrales et la multiplication de signes montrant une reprise du marché immobilier américain, considéré comme essentiel à une croissance durable, offrent un certain soutien au marché actions.

"L'année dernière, quand il y avait un flux incessant de mauvaises nouvelles en provenance d'Europe, il y avait la crainte d'une contagion, d'un événement de type Lehman", a estimé pour sa part Art Hogan, directeur général chez Lazard Capital Markets.

"Aujourd'hui, un choc de type Lehman semblant exclu, il y a moins de volatilité."

Selon des chiffres du département du Commerce, les ventes dans l'immobilier neuf ont baissé en août, mais restent proches de leurs meilleurs niveaux en deux ans, tandis que les prix n'avaient jamais été aussi élevés depuis plus de cinq ans, autant d'éléments témoignant à leur tour d'un redressement général du marché de l'immobilier. ID:nL6E8JTH4L

Après FedEx FDX.N et Caterpillar CAT.N , Jabil Circuit

JBL.N , société spécialisée dans la sous-traitance de produits technologiques, a à son tour lancé un avertissement sur ses résultats. L'action Jabil a chuté de 9,87% à 18,9 dollars.

Le titre Yahoo YHOO.O a reculé de 0,41% à 15,61 dollars après que la nouvelle directrice générale du groupe, Marissa Mayer, a dévoilé les grandes lignes de sa stratégie et annoncé la nomination de Ken Goldman au poste de directeur financier.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

((Service Economique; +33 1 49 49 53 87; Reuters Messaging: benoit.vanoverstraeten.thomsonreuters.com@reuters.net))

 
((NYSE        Nasdaq 
   Résumé synthétique du marché...... .AD.N ..... .AD.O   
   25 plus forts volumes............. .AV.N ..... .AV.O   
   Plus fortes hausses en %.......... .PG.N ..... .PG.O   
   Plus fortes baisses en %.......... .PL.N ..... .PL.O   
   Guide des indices boursiers américains.... US/INDICES1  
   Statistiques du marché...................... US/STATS1  
   Emprunt de référence à 10 ans .............. US10YT=RR  
   Guide des indices sectoriels américains...  US/SECTOR1  
   Guide des marchés actions américains......  US/EQUITY  
   Indices Dow Jones.......................... 0#.DJINDEX  
   Indices S&P.................  0#.GSPINDEX  0#.GSPMAJOR  
   Valeurs ex-dividende...........................  XDIV  
   Prévisions pour le S&P .................. EQUITYPOLL5  
   Prévisions pour le Dow Jones ...........  EQUITYPOLL3 ))

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant