Wal-Mart retire de la vente le drapeau confédéré aux USA

le
0

CHICAGO, 23 juin (Reuters) - Wal-Mart Stores WMT.N , géant américain de la grande distribution, a annoncé lundi qu'il retirait de la vente tous ses produits liés au drapeau confédéré, qui fait polémique aux Etats-Unis depuis le massacre à caractère raciste de Charleston, en Caroline du Sud. "Nous ne voulons jamais offenser quiconque avec les produits que nous offrons. Nous avons pris des mesures pour retirer de notre catalogue tous les produits faisant la promotion du drapeau confédéré, que ce soit dans nos magasins ou sur notre site internet", a déclaré dans un communiqué le porte-parole du groupe, Brian Nick. La républicaine Nikki Haley, gouverneur de Caroline du Sud, a demandé lundi le retrait du drapeau confédéré qui flotte depuis le début des années 1960 devant le siège du gouvernement de l'Etat, à Columbia. ID:nL8N0Z848S "C'est le moment de dire que ce drapeau, bien que partie intégrante de notre passé, ne représente pas l'avenir de notre grand Etat", a déclaré Nikki Haley. La présence de ce drapeau, qui représentait les Etats esclavagistes ayant fait sécession en 1861, est décriée depuis l'assassinat de neuf membres de la communauté noire mercredi dernier dans une église de Charleston par un jeune homme blanc, Dylann Roof, aux opinions ouvertement racistes. De nombreux habitants de Caroline du Sud ont été ulcérés de voir que le drapeau aux deux bandes bleues croisées parsemées d'étoiles blanches sur fond rouge avait été maintenu en place après la tuerie alors même que le drapeau local et le drapeau national avaient été mis en berne. Selon Don Doyle, professeur d'histoire à l'Université de Caroline du Sud, le drapeau confédéré a pris sa signification moderne à partir des années 1950 quand il a été utilisé en opposition au mouvement des droits civiques qui voulait mettre fin à la ségrégation et créer l'égalité des droits pour les Noirs. ID:nL5N0Z6027 Le président Barack Obama se rendra vendredi à Charleston pour prononcer l'éloge funèbre du révérend Clementa Pinckney, qui fait partie des neufs victimes. (Nathan Layne; Danielle Rouquié, Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant