Wakanumuné : "En Nouvelle-Calédonie, tous les joueurs sont amateurs"

le
0
Wakanumuné : "En Nouvelle-Calédonie, tous les joueurs sont amateurs"
Wakanumuné : "En Nouvelle-Calédonie, tous les joueurs sont amateurs"

Éliminée de la Coupe du monde, la Nouvelle-Calédonie se déplace mercredi aux îles Fidji - également hors course - avant le match retour, programmé le 11 juin à Nouméa. Joël Wakanumuné (30 ans), qui a effectué l'essentiel de sa carrière en France avant de rentrer sur Le Caillou, à l'AS Tiga Sport, est convaincu que le football néo-calédonien pourrait progresser plus vite.

Avec un point, les Cagous (surnom de l'équipe nationale, ndlr) ne peuvent plus revenir à la hauteur de la Nouvelle-Zélande. Les deux matchs face aux Fidjiens n'auront donc pas vraiment d'enjeu...
Ils serviront à préparer la suite. Le coach, Thierry Sardo, n'a appelé que des joueurs évoluant dans notre championnat. Georges Gope-Fenepej (Amiens) et César Zéoula (Créteil), nos deux seuls professionnels, n'ont pas été convoqués. On va profiter de ces deux matchs pour travailler un peu ensemble. Depuis les rencontres face à la Nouvelle-Zélande en novembre (0-0, 0-2), nous n'avons pas eu l'occasion de nous retrouver. Et la préparation de ces deux matchs contre les îles Fidji a été courte. On a joué le week-end en championnat. On a récupéré nos équipements de la sélection le dimanche soir et le lundi, on a pris l'avion. Les premiers entraînements ont eu lieu là-bas. Et on aura encore quelques séances avant le match retour, dimanche à Nouméa.

L'objectif, c'est d'accrocher la deuxième place, même si elle ne débouchera sur rien ?
Oui. On a quelques regrets, car je pense que nous aurions pu faire mieux face à la Nouvelle-Zélande, surtout à Nouméa (0-0), même si c'était le favori du groupe. Elle est plus forte, elle a de meilleurs joueurs, des moyens plus importants. Mais de notre côté, on a quand même progressé ces dernières années. C'est difficile, bien sûr, de se mesurer à des professionnels, car en Nouvelle-Calédonie, tous les joueurs sont amateurs. Mais malgré ça, je pense qu'on pourrait faire plus pour améliorer notre niveau.

Gope-Fenepej : " On n'a pas encore le mental "

Cela passerait par exemple par davantage de matchs internationaux ?
C'est indispensable. Après ces deux matchs contre les Fidjiens, on ne sait pas vraiment quand nous allons rejouer. Je sais que nous allons affronter l'Estonie en

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant