VW vise des baisses de coûts de 3,7 milliards d'euros d'ici 2021

le
0
VOLKSWAGEN VISE 3,7 MILLIARDS D'ÉCONOMIES D'ICI 2021
VOLKSWAGEN VISE 3,7 MILLIARDS D'ÉCONOMIES D'ICI 2021

par Andreas Cremer et Ilona Wissenbach

BERLIN/FRANCFORT (Reuters) - La marque Volkswagen vise des économies de coûts de quelque 3,7 milliards d'euros d'ici 2021 dans le cadre de ce qui est présenté comme un futur "pacte d'avenir" avec les travailleurs, ont dit des sources proches des négociations.

Le premier constructeur automobile européen doit trouver des marges de manoeuvre pour financer à la fois la transition vers des véhicules électriques et de voitures autonomes et la facture, en milliards d'euros, du scandale des émissions de ses voitures diesel.

Les nouvelles économies de coûts viendraient se rajouter à un programme d'efficacité de cinq milliards d'euros annoncé par Volkswagen en 2014, dont la moitié environ a déjà été réalisée, ont ajouté les sources.

Sur le total de 3,7 milliards d'euros, trois milliards affecteraient les activités de Volkswagen en Allemagne, ont-elles poursuivi.

Les sources ont cependant souligné que les discussions entre les dirigeants de la marque Volkswagen et le conseil d'entreprise, dont les membres occupent près de la moitié des sièges du conseil de surveillance, sont entrées dans une impasse.

Le conseil d'entreprise refuse d'endosser le plan d'économies de coûts imaginé par Herbert Diess, le dirigeant de la marque Volkswagen, tant que la direction ne s'engage pas à fixer des objectifs chiffrés et des quotas en matière de produits, de production et d'investissements.

L'ÉCHÉANCE DU 18 NOVEMBRE

"Un effondrement du futur pacte reste une possibilité car il nous manque toujours des engagements fondamentaux de la part de l'entreprise", écrivent les dirigeants du conseil d'entreprise dans une lettre aux salariés que Reuters a pu consulter.

Volkswagen a refusé de commenter l'information. Le conseil d'entreprise n'a pas répondu à des demandes de commentaires.

Le plan d'Herbert Diess permettrait de porter la marge opérationnelle de la marque Volkswagen, la plus importante du groupe en termes de ventes, à 4% d'ici 2020 contre une rentabilité attendue de 2% cette année, ont ajouté les sources.

Mais ceci est toutefois inférieur à un précédent objectif d'une marge de 6% et serait également en-deçà de la rentabilité d'autres constructeurs de masse tels que Renault, PSA Peugeot Citroën, Ford ou encore General Motors.

Arndt Ellinghorst, analyste chez Evercore ISI, estime que Volkswagen pourrait faire mieux qu'une rentabilité de 4% d'ici la fin de la décennie, notant que la marque pouvait potentiellement réduire ses dépenses - sur des actifs physiques, la R&D et autres postes - de quelque 22 milliards d'euros sur les cinq prochaines années.

Lors d'une rencontre avec le personnel à Wolfsburg, le siège du groupe, Herbert Diess a déclaré qu'il faudrait réduire les effectifs de la marque, tout en ajoutant qu'il n'y aurait pas de départs forcés.

La marque Volkswagen emploie plus de 200.000 personnes à travers le monde, soit un tiers des effectifs totaux du groupe, dont 114.000 en Allemagne.

La direction de Volkswagen et le conseil d'entreprise doivent normalement finaliser le futur pacte d'ici une réunion du conseil de surveillance prévue le 18 novembre, censée donner son feu vert aux objectifs de dépenses pour les années à venir.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant