VW versera bien $1,21 milliard à ses concessionnaires américains

le
0
    WASHINGTON, 2 octobre (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  a 
confirmé vendredi qu'il versera un total de 1,21 milliard de 
dollars (1,08 milliard d'euros) à 652 concessionnaires aux 
Etats-Unis dans le cadre d'un accord à l'amiable relatif au 
scandale des émissions polluantes des véhicules diesel du 
constructeur allemand. 
    Chaque concessionnaire concerné recevra en moyenne 1,85 
million de dollars sur une période de 18 mois, lit-on dans le 
texte de l'accord, dont le principe avait été annoncé fin août. 
  
    Cet accord doit encore être validé par la justice 
américaine. 
    Les concessionnaires de Volkswagen aux Etats-Unis n'ont plus 
droit de vendre des véhicules diesel aux émissions excessives 
depuis un an, soit depuis que le constructeur allemand a admis 
avoir manipulé les tests de contrôle dans ce pays. 
    Plus tôt dans le mois, le groupe a dit ne pas être sûr d'à 
nouveau commercialiser un jour des voitures diesel aux 
Etats-Unis. 
    Dans le cadre de l'accord avec les concessionnaires, 
Volkswagen continuera de verser certaines primes à ses 
revendeurs, à leur racheter des véhicules diesel qu'ils ne 
peuvent vendre. Il suspendra également pendant deux ans les 
investissements que le constructeur aurait voulu voir être mis 
en oeuvre. 
    Volkswagen a déjà accepté en juin de verser 15,4 milliards 
de dollars pour mettre fin à des poursuites des autorités 
fédérales et de 44 Etats américains et pour indemniser les 
475.000 automobilistes concernés en proposant de leur racheter 
leur véhicule et de leur verser une indemnité.   
    Le groupe n'a pas encore conclu d'accord avec le département 
de la Justice et l'Agence de protection de l'environnement sur 
le montant des amendes dont il devra s'acquitter dans le volet 
pénal de l'affaire. 
    Mercredi, le président du directoire de Volkswagen Matthias 
Müller a dit avoir bon espoir de voir le constructeur allemand 
parvenir d'ici la fin de l'année à un accord avec le 
gouvernement américain sur ce volet pénal.   
    Le titre Volkswagen a fortement baissé lundi et mardi à la 
suite d'informations de presse disant que le département de la 
Justice allait imposer une amende de plusieurs milliards de 
dollars au constructeur.   
    Et, malgré une reprise de l'action dans tous les trois jours 
qui ont suivi, elle a fini la semaine sur un repli de 1,85%. 
    Depuis le début de l'année, le titre VW est en recul de 
12,56%, faisant un peu mieux que l'indice regroupant les valeurs 
automobiles européennes  .SXAP .  (-14,2%). 
 
 (David Shepardson, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant