VW va investir 50 milliards d'euros pour devenir n°1 mondial

le
0
VOLKSWAGEN VEUT RAVIR AU PLUS VITE À TOYOTA LA PLACE DE NUMÉRO UN MONDIAL
VOLKSWAGEN VEUT RAVIR AU PLUS VITE À TOYOTA LA PLACE DE NUMÉRO UN MONDIAL

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen a provisionné 50,2 milliards d'euros d'investissements sur les trois prochaines années, témoignant de sa volonté de ravir au plus vite à Toyota la place de numéro un mondial des constructeurs automobiles.

Le groupe allemand cherche à étendre sa présence hors d'Europe en construisant de nouvelles usines en Chine, au Mexique ou en Russie.

Volkswagen accentue également son investissement dans les produits et les technologies afin de consolider l'avance prise sur ses concurrents européens qui traversent une période noire. Ces derniers, au contraire, ont réduit la voilure sur certains programmes, dans les technologies de moteurs ou dans la modernisation de leurs plates-formes.

"En dépit du climat économique difficile, nous investissons plus que jamais afin d'atteindre nos objectifs de long terme", a déclaré le président du directoire de VW, Martin Winterkorn.

Le projet d'investissements représente une moyenne de 16,7 milliards d'euros chaque année de 2013 à 2015. Le groupe avait dit l'année dernière vouloir investir 62,4 milliards d'euros sur cinq ans de 2012 à 2016.

Le groupe a expliqué que ses dépenses d'investissements représenteraient 39,2 milliards d'euros, soit 6% à 7% de son chiffre d'affaires sur la période, une proportion conforme aux estimations des analystes.

Cela signifie que VW investira presque autant en foncier, usines et équipements au cours des trois prochaines années que Toyota et General Motors réunis, selon ThomsonReuters Starmine.

Les ventes solides enregistrées par VW hors d'Europe lui ont permis de proposer des remises sur le Vieux Continent et d'alimenter la hausse de son titre de Bourse.

Le groupe disposait à la fin septembre d'un trésor de guerre de 9,2 milliards d'euros. Il entend dépenser 10,6 milliards en développement, en lancement de nouveaux modèles par exemple.

Plus des deux tiers des investissements prévus seront destinés à l'amélioration de l'efficacité des véhicules et au développement de véhicules plus respectueux de l'environnement.

De plus, 9,8 autres milliards d'euros seront affectés à de nouveaux sites de production et à des produits de coentreprises chinoises. Ces coentreprises n'étant pas consolidées dans les comptes du groupe, ces dépenses ne sont pas incluses dans le programme global de VW.

Maria Sheahan, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant