VW lève 2 milliards d'euros via un placement pour financer Scania

le
1
VOLKSWAGEN LÈVE 2 MILLIARDS D'EUROS POUR FINANCER SCANIA
VOLKSWAGEN LÈVE 2 MILLIARDS D'EUROS POUR FINANCER SCANIA

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen a annoncé avoir levé deux milliards d'euros via une émission de titres destinée à contribuer au financement de sa prise de contrôle totale de sa filiale suédoise de construction de poids lourds Scania.

VW a émis 10,47 millions de nouvelles actions préférentielles à raison de 191 euros pièce dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels, un prix qui confirme des informations publiées mardi par Reuters de sources proches du dossier.

Vers 10h45, l'action du plus gros constructeur automobile en Europe perd 1,64% en Bourse de Francfort à 192,45 euros.

Le constructeur automobile allemand a annoncé en mai que son offre de 6,7 milliards d'euros avait emporté le soutien nécessaire des actionnaires minoritaires de Scania, lui permettant de prendre le contrôle de sa filiale.

L'intégration totale de Scania était essentielle à la réussite du projet de VW de regrouper ses activités dans les poids lourds -via les marques Scania et MAN- avec sa propre division d'utilitaires pour mieux concurrencer Daimler et Volvo, les deux leaders du secteur.

Outre ces actions préférentielles, VW va émettre des titres hybrides pour un montant de trois milliards d'euros et tirer deux milliards d'euros de ses réserves pléthoriques de 17,7 milliards afin de financer le rachat de la totalité de Scania.

Le groupe peine à reproduire dans le secteur des poids lourds le succès de sa stratégie multimarques dans les voitures de tourisme.

(Harro ten Wolde, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9974639 le mercredi 4 juin 2014 à 11:26

    ben voyons, les investissements juteux se font en douce et nous l'apprenons qu'après coup. Il nous (petits investisseurs) reste plus qu'investir dans BNP & co.