VW évalue entre 10 et 20 le nombre des responsables du scandale

le
0
UNE VINGTAINE DE PERSONNES IMPLIQUÉES DANS LE SCANDALE VOLKSWAGEN
UNE VINGTAINE DE PERSONNES IMPLIQUÉES DANS LE SCANDALE VOLKSWAGEN

HAMBOURG (Reuters) - Volkswagen pense qu'un nombre maximum de 20 personnes sont responsables de la falsification des tests d'émission de ses voitures diesel, a déclaré jeudi une source proche du dossier.

Une autre source avait dit à Reuters ce mois-ci que plus de 10 cadres dirigeants avaient été suspendus dans le cadre d'une enquête interne menée par la constructeur automobile allemand.

"Le nombre de personnes jugées responsables ne sera pas limité à une poignée. Il devrait s'agir d'un total à deux chiffres compris entre 10 et 20", a dit la première source citée.

Vers la mi-septembre, Volkswagen a reconnu avoir installé dans certaines voitures diesel des logiciels de trucage des tests anti-pollution. Le scandale, qui a provoqué une onde de choc dans tout le secteur automobile, s'est traduit par l'effacement d'un quart de la capitalisation boursière du groupe et la démission de son président du directoire.

Michael Horn, le patron des opérations de VW aux Etats-Unis, s'était attiré au début du mois les foudres de certains élus aux Etats-Unis en disant que "quelques ingénieurs informatiques" avaient mis au point les logiciels incriminés.

Le nombre de personnes jugées responsables du scandale est un facteur important puisqu'il pourrait déterminer à la fois le montant des amendes potentielles et l'ampleur des changements qui devront être apportés à l'équipe de direction.

L'enquête interne menée par Volkswagen porte sur une quarantaine de salariés, a ajouté la source, sans dire si parmi ce total il y avait des membres du directoire.

Volkswagen s'est refusé à tout commentaire.

(Jan Schwartz, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant