VW bat le consensus trimestriel mais maintient ses prévisions

le
0
VOLKSWAGEN LAISSE INCHANGÉ SES PRÉVISIONS ANNUELLES MALGRÉ UN BON TRIMESTRE
VOLKSWAGEN LAISSE INCHANGÉ SES PRÉVISIONS ANNUELLES MALGRÉ UN BON TRIMESTRE

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Des ventes record d'Audi et de Porsche ont permis une augmentation de 22% du bénéfice d'exploitation de Volkswagen au premier trimestre, au point que les analystes attendent une révision à la hausse des objectifs annuels.

Le constructeur automobile a cependant laissé ses prévisions en l'état mardi, déclarant que sa marge d'exploitation pourrait être de 5,5% à 6,5% contre 5,9% en 2013. VW avait dit en février qu'il faudrait une amélioration de la conjoncture économique, surtout en Europe, pour atteindre un bénéfice annuel record.

Toyota, à titre de comparaison, a réalisé l'an dernier des marges de 8,8% dans sa division automobile et Hyundai a fait encore mieux avec 9%.

Le résultat des trois premiers mois de l'année a bénéficié d'un comparatif favorable; VW avait dû passer une provision de 350 millions d'euros il y a un an liée à la filiale MAN.

Pour les analystes, le constructeur de Wolfsburg minimise ses attentes. Le bénéfice d'exploitation de 2,86 milliards d'euros a dépassé de plus de 4% le consensus des analystes interrogés par Reuters qui donnait 2,74 milliards.

"Il y a 80% de chances que VW relève ses prévisions dans les trois à quatre mois", dit Jürgen Pieper, analyste de Metzler Bank, évoquant la reprise de l'économie européenne et les économies d'échelle générées par la mise en commun des pièces détachées entre les diverses marques et modèles du groupe.

Les ventes d'automobiles en Europe, qui représentent 40% du chiffres d'affaires du groupe, ont réalisé leur septième gain mensuel d'affilée en mars, après un trou d'air de six ans qui a vu les immatriculations chuter à un plus bas de 20 ans.

VW a ajouté des équipes dans son usine de Wolfsburg durant le deuxième trimestre pour faire face à une demande fournie pour ses modèles Golf et Tiguan.

"Nous sommes plus confiants pour la situation en Europe que nous ne l'étions (en début d'année)", a déclaré Christian Klingler, directeur commercial de VW.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 47,8 milliards d'euros, légèrement supérieur au consensus qui était de 47,3 milliards.

Les livraisons d'Audi et de Porsche, qui représentent les deux tiers environ du bénéfice d'exploitation de VW, ont augmenté de 11,7% et 4,5% respectivement au premier trimestre, à 413.000 et 38.700 véhicules.

L'action VW a terminé en baisse de 1,2% à 191,90 euros, le marché n'ayant pas apprécié que les prévisions ne soient pas plus optimistes et que le cash flow automobile ait fortement diminué, un solde observé de près pour jauger la qualité des résultats, expliquent les analystes.

VW a tiré parti de la bonne tenue de ses comptes durant la récession en Europe pour augmenter ses investissements mais une baisse des ventes en Amérique du Nord, au Brésil, en Russie et dans d'autres pays émergents à la monnaie instable a rogné la performance trimestrielle.

Produire du cash pour financer l'expansion internationale devient plus difficile car VW doit prendre en compte une hausse des coûts à court terme, tel qu'un effet de change négatif de deux milliards d'euros durant le trimestre, tout en maintenant à jour et en modernisant une flotte qui compte plus de 310 modèles.

"Il est plus important que jamais que nous nous concentrions sur trois domaines: gestion disciplinée des coûts et de l'investissement, objectifs de profitabilité et amélioration de la rentabilité de toutes les régions", a dit le directeur financier Hans-Dieter Pötsch.

Volume stagnant, charges fixes élevées et investissements technologiques ont ramené la marge de la marque VW à 1,8%, alors que l'objectif à long terme est 6%.

Volkswagen pense augmenter légèrement ses livraisons cette année, par rapport au record de 9,7 millions de véhicules de l'an passé, et ajoute que le C.A. ressortira dans une fourchette de 3% autour des 197 milliards d'euros de 2013.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant