VVF Villages va se lancer dans le tourisme urbain

le
0
Le premier site urbain sera développé à Clermont-Ferrand et sera un projet immobilier neuf sous la forme d'un hôtel de 70 chambres. (tolgaildun/IStock.com)
Le premier site urbain sera développé à Clermont-Ferrand et sera un projet immobilier neuf sous la forme d'un hôtel de 70 chambres. (tolgaildun/IStock.com)

(AFP) - VVF Villages, l'un des piliers du tourisme social en France et fort de 86 villages vacances, va se développer dans le tourisme urbain et lancera son premier projet à Clermont-Ferrand, a-t-il annoncé mardi.

En 2015, l'entreprise à statut associatif - qui vise à permettre l'accessibilité aux vacances au plus grand nombre - a réalisé un chiffre d'affaires en progression de 1%, à 71 millions d'euros. 

"Cette bonne santé tranche avec les modèles économiques classiques du tourisme, souvent en dificulté, et met en avant une économie où le profit ne motive pas l'ensemble des actions de la direction générale", tient à souligner VVF, qui emploie quelque 350 salariés permanents et voit ses effectifs gonfler de 2.100 saisonniers en été.

"Nous avons retrouvé une rentabilité et nous sommes dans une phase de conquête, nous cherchons à nous développer via des franchises pour augmenter le nombre de lits, et nous nous lançons aussi dans le tourisme urbain", a précisé à l'AFP le directeur général de VVF, Pascal Werner, lors d'un point presse.

Les sites de VVF Villages (32.000 lits au total) sont implantés en bord de mer, à la montagne et à la campagne, "et nous pensons qu'il y a un vrai créneau en ville pour développer le concept de +L'Auberge VVF+. Nous avons le projet de lancer une dizaine de sites urbains d'ici 5 ans, dans des capitales régionales", a-t-il détaillé.

Le premier site urbain sera développé à Clermont-Ferrand, où VVF a son siège, et sera un projet immobilier neuf sous la forme d'un hôtel de 70 chambres, destiné à la clientèle familiale mais aussi à une clientèle "business" en semaine.

Lors de la création de VVF dans les années 1950, "notre mission était d'accompagner le développement territorial et de proposer des vacances accessibles à tous. Cette mission est toujours d'actualité", résume M. Werner.

"Près de 70% des dossiers bénéficient d'une réduction tarifaire" - prix calculés en fonction du quotient familial, tarifs adaptés aux demandeurs d'emploi ou gratuité pour les enfants de moins de 12 ans par exemple - relève Bruno Mounier, directeur commercial.

Il précise que 5% des vacanciers font partie de la clientèle "aidée", c'est-à-dire dont le séjour est pris en charge entre 80 et 100% grâce à des actions sociales en partenariat avec Les Restos du Coeur, la Croix rouge ou encore l'Agence nationale pour les chèques-vacances.

VVF Villages, "qui pour certains peut avoir une image poussiéreuse, a changé notamment grâce à la rénovation ces dernières années de 63% du parc", instiste Pascal Werner, alors que l'association lance pour sa brochure 2016 son nouveau slogan: "La vie de village est de retour".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant