Vuk Vidor : " Les dirigeants du foot serbe sont des branques "

le
0
Vuk Vidor : " Les dirigeants du foot serbe sont des branques "
Vuk Vidor : " Les dirigeants du foot serbe sont des branques "

En marge de son exposition The Newton Initiative à Paris, Vuk Vidor, artiste franco-serbe fasciné par les mythologies contemporaines, a accepté de parler foot serbe et Étoile rouge. Celle de Belgrade.

Tu es un mordu de football ? Quand tu viens de Serbie et de Belgrade, tu es nécessairement dans ce sport. La Yougoslavie à l'époque et la Serbie par défaut maintenant, il y a des résultats sportifs déments par rapport à la taille du pays, surtout dans les sports collectifs. Le sport fait partie du quotidien et du patrimoine, que ce soit du basket, du volley ou même du tennis. C'est juste moins le cas du foot en ce moment. Ce sont des branques, pas les joueurs mais les dirigeants, c'est terrible. Même en water-polo, on assure mieux. Le foot reste toujours pour nous le sport numéro un par défaut, mais notre équipe régresse malgré tous les bons joueurs que l'on a. On a des mecs incroyables, notamment des jeunes champions d'Europe U19 en 2013, mais ils n'arrivent pas à faire une équipe qui fonctionne. Il y a du potentiel mais dès que cela doit être sérieux, cela part en couilles. Beaucoup de scandales mouillent notre Fédération, avec toujours les mêmes mecs en place qui font des trafics autour des joueurs... Donc même des mecs comme Branislav Ivanović ne peuvent pas faire grand-chose pour l'équipe nationale avec leur seule bonne volonté.
Tu es originaire de Belgrade. T'es donc obligé de suivre l'Étoile rouge ou le Partizan... Si tu es neutre, c'est que tu n'en as rien à foutre du foot. Il y a d'autres clubs comme le Rad ou l'OFK mais ils sont bien derrière l'Étoile rouge et le Partizan. Ce sont plutôt des réservoirs de joueurs pour les deux autres, le Partizan étant le club des flics, l'Étoile rouge celui de l'armée. C'est moins le cas aujourd'hui, on se dirige vers des privatisations des deux clubs, mais la distinction entre ces deux équipes est presque familiale.
Tu comprends la haine entre ces deux clubs ? Je pense déjà que les mecs qui se foutent sur la gueule pour du foot ne sont pas des lumières. Cette rivalité est entretenue et mythifiée, également instrumentalisée. Pendant les guerres des Balkans, les premiers à partir se battre, c'était les membres de groupes ultras. Ont-ils envie de sentir qu'ils défendent une cause ? En fait, derrière ce type de groupes, il y a des choses beaucoup plus sombres comme des trafics de drogue, des réseaux d'indics pour la police. Ces gens sont d'une manière ou d'une autre connectés à la police, instrumentalisés par certains…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant